La cuisine de Rosine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, 25 avril 2016

Pain d'épices à la confiture d'orange

Faites-le vous même, c'est bien meilleur !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
J'ai repris la recette du blog Cakes in the city

en ajoutant un oeuf, c'est peut-être pour cette raison qu' il est beaucoup plus gonflé que l'original...

  • 300 g de farine
  • 50g de sucre roux
  • 2 c à c de Mélange pour pain d'épices (cannelle, anis vert, gingembre, cardamome, girofle)
  • 1 c à c de levure chimique
  • 1 c à c de bicarbonate
  • 1 grosse pincée de sel
  • 130 ml de miel liquide doux (acacia, oranger)
  • 130 ml d'eau très chaude
  • 60 g de beurre fondu
  • 200 g de très bonne confiture d'orange
  • 50 g de sucre en grain pour la déco

Préchauffer le four à 180° C. Dans un grand bol mélanger la farine, le sucre, les épices, les levures et le sel. Dans un 2ème bol verser et mélanger le miel, l'eau chaude, la confiture d'orange et le beurre fondu. Ajouter progressivement les ingrédients secs et mélanger jusqu'à ce que la pâte soit homogène. Beurrer un moule à cake et le chemiser de papier sulfurisé (je l'ai beurré). Y verser la pâte, saupoudrer très généreusement de sucre en grain et faire cuire pendant 45 minutes. Si le pain d'épice se colore trop rapidement en cours de cuisson, le protéger avec une feuille de papier alu. La lame d'un couteau plantée à cœur doit en ressortir propre.

lundi, 28 mars 2016

Choux " craquelin ", crémeux caramel

Une recette qui reprend celle des religieuses au caramel de Christophe Michalak...
choucar.jpg Lors de la masterclass, quand j'ai vu les ingrédients qui composent le crémeux, j'ai pensé qu'il s'agissait d'une crème mousseline, technique que je connaissais, à savoir une crème pâtissière montée au beurre.
Mais non, au lieu d'utiliser le batteur, il faut prendre un mixer plongeant, c'est ce qui fait la différence, la texture n'est pas du tout la même. La crème devient onctueuse et ne raffermit pas trop.
Les choux n'ont plus de secret pour moi, il y a 10 ans j'avais même réalisé un "pas-à-pas" pour le site marmiton. Ce qui était nouveau, c'était le craquelin : une couche croustillante qui permet d'avoir des choux qui gonflent régulièrement et qui donne un côté croquant.

Verdict : Excellent !!

Et maintenant, la recette !

La veille préparer le crémeux :

  • 105 g de sucre semoule
  • 270 g de lait entier
  • 2 jaunes d’œufs (40 g)
  • 20 g de Maïzena®
  • 150 g de beurre
  • 1 gousse de vanille
  • Fleur de sel 3g ( j'ai pris du beurre demi-sel )

Mélanger dans un saladier les jaunes d’œufs, 15 g de sucre semoule et la Maïzena®. Faire chauffer le lait. Verser le sucre restant dans une casserole et faire cuire jusqu'à ce qu’il caramélise. Le caramel est cuit lorsqu'une mousse se forme sur le bord de la casserole et qu’il fume. À cette étape, il est à environ 170 °C. Ajouter progressivement le lait chaud, bien mélanger pour dissoudre le caramel qui aurait durci. Puis verser dans le saladier contenant les jaunes d'oeuf et mélanger. au fouet Replacer le tout sur le feu dans la casserole jusqu'à ébullition. Laisser ensuite refroidir jusqu'à 45 °C, puis mixez au mixeur plongeant en ajoutant petit à petit le beurre demi-sel bien mou. Mettre dans une poche sans douille et réserver 1 nuit au réfrigérateur.

Craquelin :
( peut aussi être préparé la veille )

  • 50 g de beurre demi-sel
  • 60 g de cassonade
  • 60 g de farine T45

Mélanger tous les ingrédients ensemble et faire une boule homogène. Etaler finement (2mm environ) la pâte entre 2 feuilles de papier sulfurisé et entreposer au frais.

La Pâte à choux :

  • 125g d’eau
  • 125g de lait demi-écrémé
  • 5g de sucre semoule
  • 4g de sel fin
  • 100g de beurre
  • 140g de farine
  • 250g d’œufs frais battus

Porter à ébullition le lait, l’eau, le sel, le sucre et le beurre. Hors du feu, ajouter en une seule fois la farine tamisée. Remettre sur le feu et dessécher à feu doux et à la spatule 2 à 3 min. Fouetter les œufs dans un bol avant de les incorporer petit à petit à la pâte en prenant soin de mélanger soigneusement entre chaque ajout pour que l’appareil soit homogène. Dresser à la poche à douille des boules de 4 cm de diamètre sur une plaque, et de 2 cm de diamètre sur une autre plaque. (on a fait 5 et 3). Chez moi, j'ai fait une seule taille de choux car je n'avais pas l'intention de réaliser des religieuses.
Disposer sur chaque chou un disque de craquelin que vous aurez détaillé à l’emporte pièce (idéalement) ou alors au couteau. Leur diamètre doit être à peu près le même que celui de chaque chou ou légèrement plus grand. Faire cuire à chaleur statique, 185°C, pendant 45 min pour les grands choux et 35 min pour les petits choux. Cuisson du chef : 230, éteindre le four, 10 minutes après, mettre à 170°, 30 minutes ( moins pour les petits )
Remplir les choux à la poche à douille en perçant le fond. On peut aussi couper un petit chapeau, c'est plus facile.
choucraq.jpg
Vous remarquerez que le craquelin n'a pas la même couleur sur tous les choux. En effet j'ai essayé avec 2 sucres différents : le blond de canne et la vergeoise brune. Celui à la vergeoise à tendance à se décoller après cuisson, donc il vaut mieux prendre une cassonade.

lundi, 14 mars 2016

Religieuses, millefeuille, pavlova, tout ça en 3 heures de masterclass !

Eh oui, les masterclass ne sont pas réservées aux musiciens et comme la pâtisserie de Christophe Michalak est un art à part entière, c'est le terme qu'il a choisi pour définir ses ateliers où l'on se presse pour observer et écouter le maître en la matière ou l'un de ses collaborateurs.
Pour ce cours, j'avais choisi le best off, donc je ne savais pas à l'avance quelles réalisations allaient être présentées.

Ce furent : une pavlova à l'ananas et à la menthe, un millefeuille vanille-caramel et la célèbre religieuse au caramel au beurre salé

1457712044459.jpg

1457712045741.jpg

millefeuillevanille.jpg

1457765906715.jpg
C'est dans un silence quasi religieux qu' a débuté le cours, personne ne voulant perdre une miette du déroulé de la recette. Chacun-e a ainsi pu observer, prendre des notes et écouter les conseils du chef pâtissier Clément. Puis le moment venu, nous avons pu nous délecter en dégustant ces petits chefs d'oeuvre !

Pavlova aérienne et voluptueuse, millefeuille croustillant et fondant et religieuse au bon goût de caramel !
Je vous donnerai les recettes quand je les aurai réalisées.

mardi, 1 mars 2016

Kouglof apéritif

Une idée originale pour l'heure de l'apéro ou encore pour un pique-nique
kouglofapero.jpg Il m'est déjà arrivé de vous présenter une recette préparée pour fêter un départ à la retraite mais cette fois c'est de ma propre retraite qu'il s'agit !
Comme j'avais prévu du crémant d'Alsace, quoi de mieux pour l'accompagner qu'un délicieux Kouglof ( Kugelhopf ) salé !
kouglofsale.jpg
Il s'agit d'un gâteau assez gros qui suffit pour 15 personnes. J'ai choisi une recette trouvée sur marmiton.org

  • 400 g de farine
  • 10 g de sel ( j'en ai mis une pincée )
  • 150 g de beurre ramolli
  • 2 oeufs
  • 20 cl de lait tiède (attention, pas chaud! Sinon l'action de la levure ne se fera pas)
  • 25 g de levure de boulanger ( un demi-carré )
  • 150 g de lardons
  • 100 g de noix en morceaux

Préparation de la recette :

Mélanger la levure à 10 cl de lait et un peu de farine pour en faire une pâte à laisser reposer jusqu'à doublement de son volume. Mélanger la farine restante, les oeufs et les 10cl de lait restants. Pétrir pendant 15 mn pour bien aérer la pâte. Ajouter le beurre ramolli et bien mélanger. Ajouter ensuite le levain, puis pétrir quelques minutes jusqu'à ce que la pâte se détache des bords du récipient. Couvrir d'un linge et laisser reposer pendant 1h dans un endroit tempéré (près d'un radiateur par exemple). Pendant ce temps, faire revenir les lardons dans une poêle anti-adhésive sans matière grasse.
Au bout d'une heure minimum la pâte a doublé de volume ( si ce n'est pas le cas, attendre encore ) Faire reprendre à la pâte son volume initial en la tapotant. Ajouter les lardons et les noix. Bien beurrer le moule à kougelhopf jusque dans les cannelures. Déposer un cerneau de noix dans chaque cannelure. Y mettre la pâte et laisser reposer jusqu'à ce qu'elle arrive au bord du moule. ( cela dépend de la température de la pièce, au moins une heure ). Cuire 50 minutes à thermostat 6 . Si la pâte colore trop, couvrir d'un papier sulfurisé. Démouler sur une grille.
NB : j'ai écrit en italique mes notes personnelles.

Message pour ceux qui préfèrent le cake au roquefort c'est ici : CLIC

samedi, 6 février 2016

Rochers pralinés

Faites-les vous-mêmes !
Si comme moi, vous avez acheté un kilo de praliné et que vous avez du mal à l'écouler, une solution : faire des rochers !

rochers.jpg
Et si vous ne connaissez pas le praliné en pâte, cliquez sur le lien.
Le praliné sert aussi à réaliser la crème du Paris-Brest mais aussi le trianon ou royal au chocolat.

Pour l'intérieur des rochers :

  • 250 g de praliné en pâte
  • 125 g de chocolat au lait
  • 50 g de chocolat noir
  • 40 g de pralin en grains (type Vahiné)
  • 12 gavottes ( crêpes dentelles )

Pour l’enrobage :

  • 250 g de chocolat noir
  • 40g amandes effilées

Il s'agit à l'origine d'une recette de Benoît Molin qui m'avait déjà servi à faire des chocolats moulés : voir ici.

Pour l'intérieur des rochers :

1. Faire fondre le chocolat au bain-marie.

2. Ajouter le praliné et le pralin au chocolat fondu puis les crêpes dentelle émiettées et bien mélanger.

Verser dans un moule à cake préalablement recouvert de film alimentaire ou dans un moule style bouchons et réservez au frais pendant plusieurs heures. J'ai pris un moule carré car un moule à cake aurait été trop petit.
praline.jpg

3. Lorsque le praliné est pris, démouler puis le couper en cubes (de la taille d'un rocher).

Pour l'enrobage :
4.Faire griller les amandes effilées dans une poêle anti-adhésive, les briser avec les doigts en menus morceaux.

5.Casser les 2 /3 du chocolat en morceaux, les mettre dans un bol en verre ou en métal puis faire fondre au bain-marie en posant le bol sur une casserole d'eau frémissante. Remuer de temps en temps et retirez le bol du bain-marie avant que tout ne soit fondu. La température ne doit pas dépasser 50 à 55 °C.

6. Ajouter le reste de chocolat haché, continuer à mélanger à l'aide d'une maryse jusqu'à ce que la température du chocolat arrive à 31°C. Incorporer les amandes.

7. Plonger 2 ou 3 morceaux de praliné dans le chocolat, les retirer à l'aide d'une fourchette à chocolat puis tapoter sur le bord du bol afin de retirer le surplus de chocolat.

8. Déposer délicatement sur une surface de travail recouverte d'une feuille de papier sulfurisé. Procéder ainsi jusqu'à épuisement du praliné. Laisser refroidir.

NB : Je n'ai pas vérifié la température du chocolat de couverture !

samedi, 9 janvier 2016

Kouglof de Noël

Regardez le superbe moule à Kouglof que m'a offert mon amie Annie à l'occasion de mon départ à la retraite:

kouglof1.jpg

Sans tarder, il a fallu que je le teste !
J'ai repris la recette fournie avec le moule qui vient de l'artisan Siegfried-Burger à Soufflenheim en Alsace.

Pour un moule à Kougelhopf de 22 cm de diamètre.

Ingrédients:

250 g de farine, 100 g de beurre, 35 g de sucre semoule, 8 g de sel, 12 g de levure boulangère, 75 g de raisins secs, un peu de rhum, 1/8 L de lait tiède, 1 oeuf, une dizaine d' amandes entières.

Faire tiédir le lait. En prélever un peu pour délayer la levure ; laisser gonfler avec une pincée de sucre. Dans le reste de lait tiède : ajouter beurre, sucre et sel.

Dans une terrine mettre la farine, y faire une fontaine, ajouter le mélange précédent et verser les oeufs battus. Bien mélanger tous ces éléments, soulever la pâte et la pétrir à la main en l'aérant le plus possible. Lorsque la pâte se décolle bien, incorporer la levure, battre encore la pâte durant quelques instants, puis la ramener au fond de la terrine et la recouvrir d'un linge. La pâte doit lever 1 h30 dans un endroit tiède. Dès qu'elle est bien levée, y incorporer les raisins secs gonflés dans du rhum. Beurrer un moule à Kougelhopf et garnir ses cannelures d'amandes ; y verser la pâte et laisser lever à nouveau jusqu'à ce qu'elle dépasse un peu les bords du moule. ( encore une heure 30 environ, c'est variable )

Faire cuire à four moyen (thermostat 6-7) environ 45 mn.

Avant la première utilisation, il vous est conseillé de bien graisser le moule (huile ou margarine) l'enfourner 15 minutes, renouveler cette opération 2 fois avant d'y mettre la pâte.
Note personnelle : il est important d'utiliser les proportions qui correspondent à la taille du moule. En effet la pâte doit gonfler jusqu'à ce qu'elle remplisse le moule mais si ce dernier est trop grand on a un peu plus de mal à se repérer et la forme du gâteau est moins jolie.

mercredi, 30 décembre 2015

Pain de lotte

Simple mais raffiné...
Cette recette festive nécessite peu d'ingrédients et elle est simple et rapide à préparer. Elle est toujours bien appréciée !

paindelotte.jpg

Ingrédients pour 12 personnes :

  • 1,5 kg de lotte entière ( ou 1kg de filets )
  • 1 oignon
  • 1 carotte
  • 1 poireau
  • 1 bouquet garni
  • 8 oeufs
  • 375 g de crème
  • 1 petite boîte de concentré de tomate
  • 20 g de beurre
  • gros sel, sel fin
  • poivre en grains, poivre moulu

Réaliser un court bouillon :

Verser 2 litres d'eau dans un faitout assez large pour contenir la lotte. Ajouter la carotte, le poireau et l'oignon pelé. A ébullition, saler avec 1 c. à soupe de gros sel. Ajoutez le bouquet garni et quelques grains de poivre. Laissez bouillir environ 20 min. Faites tiédir ce court-bouillon avant d'y plonger la lotte.
On peut se simplifier la tâche en utilisant du court-bouillon instantané en sachet. Dans ce cas, pas besoin de saler.

Porter de nouveau à ébullition et laissez pocher 10 min à frémissements.
Égoutter et laisser refroidir. Couper la lotte en dés de 2 cm de côté.
Préchauffer le four sur th. 6 (180 °C). Beurrer un moule rectangulaire de 2 litres de contenance.
Battre les oeufs à la fourchette en y incorporant le concentré de tomate et la crème. Travailler longuement ce mélange pour qu'il soit bien homogène. Saler, poivrez. Ajouter les dés de lotte à ce mélange. Verser dans le moule ( le remplir au maximum jusqu'à 2cm du bord ). Couvrir d'une feuille d'aluminium. Placer le moule dans un plat à four contenant 2 cm d'eau bouillante. Enfourner et laisser cuire 1 h. Durant la cuisson, vérifier qu'il y ait toujours de l'eau dans le bain-marie. Laisser refroidir et réserver au réfrigérateur jusqu'au lendemain. Servir avec une mayonnaise ou une sauce au fromage blanc et fines herbes.
NB : En utilisant du court bouillon instantané et des filets de lotte, ce plat est très rapide à préparer.

vendredi, 25 décembre 2015

Roulé "girafe" au Nutella

Très simple, ce gâteau pour enfants peut très bien faire office de bûche pour un Noël en famille....
roulegirafe.jpg
J'ai utilisé la recette d'Alice du blog la marmite d'Alice J'ai fait comme Alice, j'ai mis des bougies car c'était à l'occasion de l'anniversaire d'Hannah, ma petite fille qui vient d'avoir 6 ans !

mardi, 27 octobre 2015

Cake poires-chocolat

Poires et chocolat, une association qui n'est plus à démontrer...
cakepoire.jpg
C'est la saison des poires, choisissez de préférence les Williams plus fermes et plus parfumées.

  • 2 gros oeufs
  • 90 g de pépites de chocolat
  • 150 g beurre
  • 140 g de sucre glace
  • 170 g de farine
  • 50 g d'amandes en poudre
  • 1 c. à café levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 250 g de poire williams
  • 1 Gousse de vanille

Préchauffez le four à 200 °C (th. 6-7). Fouettez le beurre mou avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Ajoutez les œufs, le sel, la farine tamisée avec la levure, la poudre d'amandes en fouettant pour obtenir une pâte lisse. Incorporez les poires coupées en dés et les pépites de chocolat. Versez cette pâte dans 1 moule à cake de 26 cm beurré. Enfournez pour 45 min au four à 180 °C (th. 6). Vérifiez la cuisson : une lame de couteau piquée dans la pâte doit ressortir propre. Démoulez, laissez refroidir.

dimanche, 18 octobre 2015

Velouté de courgette aux amandes

Que faire avec une courgette géante offerte gentiment par une collègue ? Une soupe, bien sûr !

Cette courgette m'a aussi donné l'occasion d'innover en ajoutant des amandes !

courgettegeante.jpg

soupcourgette.jpg

Pour 4 :

  • 800g de courgettes
  • 1 pomme de terre
  • 1/2 cube de bouillon de légumes
  • 2 c.à s. de crème épaisse ( ou de crème d'amandes, c'est mieux )
  • 20 g d'amandes effilées
  • huile d'olive, sel poivre

Laver la courgette. La couper en morceaux ainsi que la pomme de terre. Les faire revenir dans l'huile d'olive. Ajouter le bouillon à hauteur et faire cuire à petits bouillons pendant 20 à 25 mn.
MIxer la soupe, ajouter la crème et servir avec les amandes effilées préalablement grillées.

lundi, 21 septembre 2015

Financiers au chocolat

Pour utiliser les blancs d'oeufs, une délicieuse recette...
Comme ils ont été engloutis avant que je n'aie le temps de prendre une photo, je me suis permis d'utiliser celle-ci pour vous montrer le résultat :
240_F_58911474_K1TMSkuBjvascWzLpo9LFGNfE0Xl9W8J.jpg

J'ai choisi cette recette de Christophe Felder :

Ingrédients:

  • 150 g de beurre ( j'ai réduit à 120g)
  • 160 g de chocolat noir à 60 ou 70% de cacao (j’ai mis du 58%)
  • 100 g de sucre glace
  • 120 g de poudre d’amande
  • 50 g de farine
  • 5 blancs d’oeufs
  • du beurre pour les moules (s’ils ne sont pas en silicone)

Pour la garniture de fruits secs:

  • 50 g de noisettes décortiquées
  • 50 g de pistaches vertes
  • 50 g de pignons de pin ( j'ai préféré des écorces d'orange confites )
  • 25 g d’amandes effilées

Préchauffer le four à 210°C. Faire fondre le beurre à feu moyen et le laisser cuire jusqu’à ce qu’il devienne couleur noisette. Le filtrer avec une passoire et le laisser refroidir. Faire fondre le chocolat au bain-marie.
é Tamiser ensemble le sucre glace, la poudre d’amande et la farine dans un récipient. Verser les blancs d’œufs sur les éléments secs tamisés, mélanger a l’aide d’une cuillère en bois. Ajouter le beurre noisette tiède, puis le chocolat fondu.

La pâte doit être bien homogène. Beurrer des moules à financiers et les remplir de pâte. Pour la garniture, concasser grossièrement les noisettes, mélanger les quatre fruits secs, en parsemer les financiers. Enfourner 15 minutes environ.

Source : " Les chocolats et petites bouchees de Christophe Felder"
Il restait un peu de pâte, je l'ai cuite dans un petit moule en carton :

financierschocP1030264.jpg

jeudi, 20 août 2015

Fougasse aux tomates séchées

Un pain aux saveurs de la Provence à emporter en pique-nique...

fougasse.jpg

Le nom de ce pain plat trouve son origine dans l'ancien occitan fogatza, terme issu du latin populaire focacium « pain cuit sous la cendre », dérivé du latin classique focus « feu ».
La fougasse ressemble beaucoup à la focaccia italienne.

Ingrédients :

  • 250 g de farine T65
  • 50 g de semoule fine ( à gâteaux )
  • 20 g de levure de boulanger
  • 150 ml d'eau
  • 30 g de beurre fondu
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 1/2 cuillère à café de thym

Pour la dorure:

  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 cuillère à soupe d'eau

Garniture:

  • 8 pétales de tomates séchées
  • 25 g d'olives dénoyautées et coupées en fines lamelles
  • 20 g de parmesan râpé
  • romarin ou origan

Délayer la levure dans un peu d'eau tiède. Laisser reposer 10 mn. Dans le bol d'un robot (ou dans la cuve de la machine à pain) mettre l'eau, la farine, la semoule, l'huile, le beurre le sel, les herbes et la levure. A l'aide du crochet (pétrin) commencer à pétrir pendant 5 minutes à vitesse lente. On peut le faire à la main. Recouvrir d'un torchon propre et laisser lever pendant 2 heures. Au terme de la levée, pétrir un peu pour chasser l'air. Étaler le pâton en rectangle sur une feuille de papier sulfurisé. Disposer sur la moitié du rectangle de pâte la garniture de manière uniforme. Rabattre l'autre moitié sur la partie garnie et aplatissez légèrement au rouleau pour donner une forme ovale à la fougasse. Appuyer sur les bords de manière à bien les souder.
Faire 3 incisions en épi à la surface de la fougasse avec la lame d'un couteau et les écarter avec les doigts.
Laisser lever 45 minutes.
Préchauffer le four à 210°C. Badigeonner la fougasse du mélange eau/ jaune d'oeuf. Saupoudrer de parmesan. La poser avec le papier sur la plaque du four. Enfourner pour 20 minutes environ.

jeudi, 6 août 2015

Sablés perso

A faire et refaire avec vos enfants ou petits-enfants pour diverses occasions !

sablesperso.jpg
Pour imprimer les sablés, vous devrez disposer d'un kit comportant des lettres et une réglette en plastique sur laquelle vous glissez les lettres de votre choix. Il est vendu avec le livre La petite imprimerieà biscuits de Mélanie Martin.

tamponsabl_.jpg
J'ai choisi l'une des nombreuses recettes du livre mais il est tout à fait possible d'utiliser une autre recette de votre choix.
sableshannah.jpg

mercredi, 22 juillet 2015

Tajine de poulet aux courgettes

Un plat complet, pratique car il peut être préparé à l'avance.

560230_311_312x468.jpg
Photo du livre Larousse des cuisines du monde

  • 4 cuisses de poulet
  • 3 courgettes
  • 500 g de pommes de terre
  • 1 cuillère à café de chacune des épices suivantes : curcuma, cumin, paprika, piment d'Espelette
  • 1 oignon
  • 1 citron
  • 1 verre d'eau
  • 100 g raisins blonds
  • sel, poivre
  • coriandre ou persil haché

Séparer les hauts de cuisses des pilons. Dans un plat à tajine, les faire colorer dans un peu de beurre et un peu d'huile . Toutes les faces doivent avoir une belle couleur dorée. Ajouter les oignons hachés et les épices. Faire revenir, verser l'eau et laisser mijoter à couvert pendant 20 mn.
Eplucher les pommes de terre puis les courgettes (en laissant 1 peau sur 2), les couper en tronçons de 2 cm. Mettre les pommes de terre dans le plat à tajine. Saler, poivrer. Laisser cuire encore environ un quart d'heure avant d'ajouter les courgettes, le citron coupé en quatre, les raisins et le persil. Terminer la cuisson.

mardi, 14 juillet 2015

Grand financier aux framboises

Plus rapide à réaliser que sous la forme de petits lingots... un délice !
D'après cette recette de Saveurs N°183 de mai 2011.

saveurs.jpg

  • 200 à 250 g de framboises fraîches
  • 150 g de beurre
  • 4 blancs d’œufs
  • 160 g de sucre glace ( ou moitié sucre en poudre moitié sucre glace)
  • 80 g de poudre d'amande
  • 60 g de farine
  • 1 poignée de pistaches vertes ( facultatif )

Faire fondre le beurre sur feu doux jusqu'à l'obtention d'un beurre noisette ( couleur ambrée ).
Battre légèrement les blancs d'oeuf à la fourchette. Mélanger la poudre d'amandes avec la farine et le sucre glace et incorporer les blancs en fouettant. Ajouter le beurre noisette tiédi, mélanger.
Verser la préparation dans un moule rectangulaire, ( j'ai pris un moule carré de 25X25 ), parsemer de framboises.
Cuire 30-35 mn à four préchauffé à 180° jusqu'à ce que le financier soit doré. Laisser refroidir, saupoudrer de sucre glace au moment du service et garnir de pistaches concassées.
NB :
- les amandes étant assez riches en matière grasse, j'ai diminué la quantité de beurre ( 150 au lieu de 200 )

- Les pistaches vertes ( crues, décortiquées ) se trouvent au rayon fruits secs ou pâtisserie des supermarchés ( pas au rayon apéritif !)
grandfinancierimg_6641.jpg

financier.jpg

jeudi, 9 juillet 2015

Brioches à la cannelle ( Kanelboller )

Délicieuses au petit déjeuner ou au goûter...

kanelbollerP1030122.jpg
C'est au cours d'un voyage en Finlande que j'ai pu goûter pour la première fois ce genre de viennoiseries qui contiennent non seulement de la cannelle mais aussi de la cardamome. On les retrouve dans d'autres pays nordiques comme la Suède et la Norvège. Présentées sous forme de boules ( boller ) , d'escargots, ou de petits turbans torsadés, elles enchantent les papilles !

  • 700 g de farine
  • 30 cl de lait
  • 120 g de sucre
  • 150 g de beurre
  • 1 oeuf
  • 30 g de levure boulangère fraîche
  • un peu de sel
  • 1 cuillère à café de cardamome moulue

Pour la garniture :

  • 100 g de beurre fondu
  • 100 g sucre en poudre
  • cannelle en poudre (selon votre goût)

Verser la farine dans un saladier. Ajouter le sucre et le sel et mélanger à l'aide d'une cuillère. Creuser un puits et ajouter la levure, le lait, l’oeuf entier et la cardamome en poudre. Mélanger à la main. Pétrir au crochet si vous disposez d'un robot ou d'un batteur avec cet accessoire. Ajouter le beurre en parcelles et pétrir de nouveau jusqu'à ce que la pâte se décolle des parois. Faire deux pâtons. Laisser reposer dans deux récipients légèrement farinés. Couvrir d'une linge et laisser lever 30 min à t° ambiante.
Préparer la garniture: crémer au fouet le beurre, ajouter le sucre et la cannelle en poudre. Réserver à t° ambiante. Préchauffer le four à 180° Rompre la pâte. Fleurer légèrement le plan de travail avec de la farine et préparer une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. Étaler la pâte au rouleau de sorte à lui donner une forme rectangulaire (partie la plus longue face à vous).
Appliquer le mélange beurre/sucre/cannelle à l'aide d'une spatule coudée sur toute la surface de la pâte. Rabattre la pâte sur elle-même (du haut vers le bas), donner un coup léger de rouleau de sorte à bien faire adhérer. Détailler en bandes de 1,5 cm.

Pour voir la façon de façonner ces brioches, regardez cette vidéo

Laisser reposer 45 min à 1 heure à t° ambiante. Juste avant d'enfourner, dorer à l'oeuf. Cuire 15 min en surveillant la coloration. Sortir du four et débarrasser de suite sur une grille.

lundi, 29 juin 2015

Gâteau soleil à la rhubarbe

gatorhuba.jpg
gatosoleil2.jpg
C'est la saison de la rhubarbe. Au fil des années, mon blog a en effet débuté il y a 10 ans, j'ai réalisé de nombreuses recettes à base de cette plante : gâteaux, tartes, crumble, clafoutis, muffins... n'hésitez pas à les rechercher dans l'index ou à l'aide du moteur de recherches.
Pour ce gâteau vite fait bien fait, je me suis inspirée d'une recette trouvée sur le site marmiton, que deviendrait-on sans marmiton ?

  • 400 g de rhubarbe
  • 3 oeufs
  • 125 g de beurre ramolli
  • 150 g de sucre roux en poudre
  • 160 g de farine
  • 1 gousse de vanille ou un sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • sucre glace

Laver la rhubarbe. Couper les tiges en bâtons de la taille du rayon de votre moule ( environ 12cm ). Il n'est pas nécessaire de les éplucher entièrement.
Fouetter le beurre avec le sucre et le sel. Incorporer les oeufs, l'un après l'autre, tout en continuant à battre. Ajouter peu à peu la farine puis les graines de vanille et mélanger.
Verser la préparation dans un moule à manqué beurré et fariné. Enfoncer légèrement les tronçons de rhubarbe dans la pâte en les disposant en soleil.
Faire cuire à four chaud (180°/thermostat 6) pendant 30 à 40 min.
Après refroidissement, saupoudrer de sucre glace.

dimanche, 31 mai 2015

Charlotte royale aux fraises

Un délicieux jeu de construction !...
charlotteroyale2.jpg Il suffit de remplacer les biscuits cuillers par des tranches de gâteau roulé. Prenez un cul de poule ou un saladier à fond arrondi.
Je conseille aussi de faire le biscuit roulé la veille, il sera plus facile à trancher et vous mettrez moins de temps le jour du montage de la charlotte.

Ingrédients :

  • 500 g de fraises
  • 200 g de confiture de fraises
  • 100g de farine
  • 200 g de sucre en poudre
  • 1 c. à soupe de sucre glace
  • 4 oeufs
  • 4 jaunes d'oeuf
  • 5 feuilles de gélatine
  • 25 cl de lait
  • 20 cl de crème fleurette
  • 1 gousse de vanille

Préchauffer le four à 200 °C (th. 7).
Préparer le biscuit :
Battre 4 jaunes d’oeufs avec 100 g sucre jusqu’à obtention d'une mousse onctueuse. Ajoutez la farine tamisée.
Monter les blancs d’oeufs en neige, puis les incorporer délicatement à la masse. Verser la pâte sur une plaque beurrée en l'étalant régulièrement. Enfourner à mi-hauteur, pendant 10 minutes. Retourner le biscuit sur un torchon, et étaler la confiture sur le biscuit encore tiède. Le rouler en vous aidant du torchon, l'envelopper dans du papier film en serrant bien et laisser reposer.
Le lendemain :
Laver les fraises, les égoutter. Préparer une crème anglaise : battre ensemble les jaunes d’oeufs et le sucre restant de façon à obtenir un mélange onctueux. Faire chauffer le lait avec la gousse de vanille fendue. Hors du feu, retirer la gousse de vanille, puis verser lentement le lait sur le mélange jaunes d’oeufs-sucre en battant bien. Reverser le tout dans la casserole et faire épaissir à feu doux en remuant constamment. Eviter l'ébullition. Laisser tremper la gélatine dans de l’eau froide. Quand elle est ramollie, la verser dans la crème. Mélanger. Laisser refroidir en remuant de temps en temps. Réaliser une crème Chantilly avec la crème fleurette et le sucre glace. L'incorporer à la crème anglaise refroidie . Couper le biscuit roulé en une vingtaine de tranches fines. Tapisser le fond et les parois d’un moule à charlotte avec ces tranches de biscuit . Verser les deux tiers de la crème . Mélanger les fraises au dernier tiers de crème et finissez de remplir le moule avec ce mélange. Couvrir avec les tranches de biscuit restantes. Faites prendre au réfrigérateur pendant 12 heures. Retourner la charlotte sur un plat de service. Servir frais.
D'autres charlottes royales ?
Poires-chocolat
Charlottines au chocolat blanc

lundi, 25 mai 2015

Madeleines au citron

Mais quand d'un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles, mais plus vivaces,plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l'odeur et la saveur restent encore longtemps (...)Marcel Proust madeleinescitron.jpg

Pour obtenir le meilleur résultat sur le plan gustatif, il est important d'utiliser des ingrédients de qualité.

  • 150 g de farine
  • 125 g de beurre ( Charentes ou Isigny )
  • 2 gros oeufs de poules élevées en plein air
  • 125 g de sucre semoule
  • 1 zeste de citron bio
  • 1/2 p. de levure chimique
  • 1 pincée de sel

Faire fondre le beurre à feu doux. Battre les oeufs avec le sucre et le sel. Incorporer la farine tamisée et la levure, le beurre fondu refroidi et le zeste râpé finement du citron (plus ou moins selon le goût ). Si possible, laisser reposer la pâte au frais 30 minutes.
Préchauffer le four à 230°C. Beurrer et fariner un moule à madeleines, remplir les alvéoles aux 3/4. Enfourner, baisser la température à 200°. Laisser cuire 5 minutes puis baisser la température à 180° et laisser encore 10 minutes environ.
J'ai laissé reposer la pâte à température ambiante juste pendant le temps de préchauffage du four, et c'était parfait.

jeudi, 30 avril 2015

Galettes de céréales

Pour remplacer la viande de temps en temps...
Si vous voulez réduire votre consommation de viande, ces galettes peuvent la remplacer mais je n'irai pas jusqu'à les appeler steaks, même si elles sont riches en protéines.

steackwg.jpg

  • 50 g de riz
  • 75 g de boulghour
  • 50g de lentilles corail
  • 1/2 oignon rouge
  • 1/2 poireau ( facultatif )
  • 1 carotte
  • 50g de champignons de Paris
  • 25 g de concentré de tomate
  • 2 cuillères à soupe de maïzena
  • curry, cumin, herbes de Provence

Mélanger les lentilles, le riz complet et le boulghour et les faire cuire 15 à 20 min à l'eau bouillante. Egoutter. Emincer l'oignon, les carottes, le poireau, les champignons. Faire revenir les légumes à la sauteuse 10 min avec un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils soient bien tendres.
Mélanger ensuite les légumes et les céréales dans un saladier, puis ajouter la fécule de maïs (qui servira de liant ). Mélanger et ajouter le concentré de tomates, et bien remuer. Enfin, ajouter les épices, saler, poivrer. Enfin, former des boulettes et les aplatir sur une plaque de cuisson. Enfourner les galettes pour 15 min au four. Une fois dorés sur la face supérieure, les retourner avec une spatule. Enfourner de nouveau pour 5 min afin qu'ils grillent sur l'autre face.
Laisser refroidir. Au moment du repas, les passer à la poêle dans de l'huile ou du beurre pour les réchauffer.

- page 1 de 23