La cuisine de Rosine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, 27 octobre 2014

Tarte Tatin, aux pommes bien sûr !

Les sœurs Tatin n'ont pas fini de faire parler d'elles !
tatinpom.jpg
Mon blog a bientôt dix ans et toujours pas de tarte Tatin aux pommes à l'horizon ! Qu'à cela ne tienne, justement Annie m'a demandé si c'était compliqué à faire, voilà l'occasion rêvée !
Si vous pensiez comme moi que la tarte Tatin avait été inventée par hasard, allez donc lire le billet de Marie-Claire sur le blog Du miel et du sel ! Eh oui, on nous avait menti... Moi, j'aimais bien l'histoire des soeurs Tatin aux fourneaux et l'étourderie de Stéphanie, je me disais même : bel exemple de sérendipité en cuisine !
Mais ce qui importe c'est la recette, et là-dessus je suis d'accord avec Marie-Claire : on ne fait pas de caramel, il se formera tout seul dans le moule ( ou la poêle ) avec le sucre qui cuira dans le jus des pommes.
Avec Annie nous avons appliqué la recette à la lettre.
Quelques remarques :
- j'ai préféré commencer par la pâte pour qu'elle puisse reposer au frigo et donc s'étaler plus facilement.
- Avec les quantités indiquées, nous avons réalisé deux petites tartes de 22cm.
- J'ai utilisé une poêle dont le manche n'est pas amovible mais comme il est en inox, pas de problème, j'ai pu l'enfourner.
Si vous ne possédez pas de moule spécial à fond épais ni de poêle qui va au four, il est possible de cuire les pommes dans une poêle puis de les transférer ensuite dans un moule à manqué ordinaire. Nous avons testé les deux techniques, la première façon donne un résultat plus caramélisé.

Résumé de la recette :

Pour la pâte :

  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre à température ambiante
  • 1 pincée de sel
  • 1 œuf

Pour la garniture :

  • 8 pommes ( selon la saison des Cox, Reines des Reinettes,Calville )
  • 100 g de beurre
  • 100 g de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé ( facultatif ).

La pâte :

Amalgamez à la main ou au robot la farine, le sel, le beurre, incorporez en dernier l'oeuf comme on fait pour une pâte brisée. Travaillez jusqu’à obtenir une pâte homogène et pas trop ferme. Si nécessaire ajoutez quelques cuillerées d’eau . ( j'ai juste ajouté 1 cuillère à café de sucre ). Formez une boule et réservez-la au frigo.

Les pommes :

Préchauffez le four à 180°C. Pelez, épépinez les pommes, coupez-les en 2 ou en 4, pas en plus petits morceaux. Beurrez un moule rond de 23 cm, à bords hauts avec 50 g de beurre puis poudrez-le de 50 g de sucre. Serrez les quartiers de pomme les uns contre les autres dans le moule, le côté bombé du quartier contre le fond du moule, puis mettez une deuxième rangée en bouchant bien les trous avec d'autres quartiers cette fois le côté bombé vers le haut. Vous obtenez deux épaisseurs de pommes qui s'emboîtent tête bêche. Répartissez dessus 50 g de sucre puis 50 g de beurre en copeaux. ( je n'ai mis qu'une couche et j'ai saupoudré de sucre vanillé )
Mettez sur feu moyen jusqu’à ce que le sucre caramélise. Il ne faut pas un feu trop fort, pour que le caramel ne fonce pas trop vite. Le jus doit avoir le temps de sortir des pommes. Tant qu'il y a de l'eau en majorité, ça ne peut pas brûler, et pendant ce temps le jus de pomme se mêle intimement avec le sucre et le beurre et transmet tout son bon goût au caramel. Surveillez du coin de l'oeil la couleur du jus caramélisé (entre 15 et 20 minutes) pendant que vous étalez la pâte.

La tarte :
Quand les pommes nagent dans leur caramel ambré, retirez le moule du feu, laissez tiédir quelques instants pour ne pas vous brûler. Etalez la pâte et recouvrez les pommes avec la pâte. Faites glisser les bords à l’intérieur à l’aide du manche d’une spatule. Enfournez pendant 25 minutes environ, jusqu'à ce que la pâte soit dorée. Démoulez la tarte dès sa sortie du four ou 5 minutes après. Posez un grand plat sur le moule et retournez l’ensemble, puis soulevez doucement le moule. Replacez les quartiers si certains se sont déplacés au démoulage et nappez les du caramel qui a coulé à côté, raclez le moule avec une maryse.
Comme le précise Marie-Claire qui ne raconte pas des bobards comme Curnonski, elle est sublime !

samedi, 25 octobre 2014

Tomates greenzebra mimosa

Une entrée colorée pour découvrir ces variétés anciennes.

greenzebra.jpg

Pour 2 personnes :

  • 1 tomate greenzebra
  • 1 tomate ananas
  • 2 jaunes d'oeuf dur
  • vinaigrette

Couper les tomates en tranches fines et les disposer sur chaque assiette en alternant les couleurs et en formant une rosace. Arroser de vinaigrette. Hacher les œufs durs. On peut aussi les râper avec une râpe à fromage. En saupoudrer les tomates, Ajouter éventuellement un peu de persil.

056152BG_green_zebra_cageot_GV.jpg source : http://www.graines-voltz.com

dimanche, 28 septembre 2014

Avec des fraises, c'est fantastik !

FantastiK, avec un K comme MichalaK !

Sur les marchés, on peut encore trouver d'excellentes fraises, alors c'est l'occasion de tester cette spécialité de Christophe Michalak dévoilée par Mercotte.
fantastikfraise.jpg
Il s'agit d'un sablé shortbread recouvert d'un biscuit trocadéro à la pistache ( intermédiaire entre la crème amandine et le financier ), agrémenté de fraises et de chantilly au chocolat blanc.
fantastik.jpg
Mercotte vous explique avec moult détails le déroulé de la recette que vous retrouverez ICI
Bien pratique quand on n'a pas encore acheté le livre de la masterclass Michalak ! J'ai suivi à peu près la recette à la lettre, il suffit de suivre les différentes étapes et de s'appliquer pour la décoration. J'en ai profité pour inaugurer ma douille à Saint-Honoré...



Christophe Michalak a décliné son fantastik en de nombreuses versions toutes très inventives.
Les amateurs de pistaches seront comblés !

Mon avis : très belle présentation, ensemble bien équilibré mais J'ai trouvé la pistache dans la chantilly au chocolat blanc un peu superflue et je pense qu'on pourrait remplacer cette crème par une simple chantilly vanillée par exemple.
fantastikcoupe.jpg

samedi, 13 septembre 2014

Petits cakes à la rhubarbe, orange et miel

Un peu de miel pour adoucir la rhubarbe...

cakrhubar.jpg

Pour 12 cakes façon muffins.

Ingrédients :

  • 200 g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 5 c. à soupe de sucre en poudre
  • 120 g de beurre
  • 2 oeufs
  • 3 c à s de miel
  • 5 c à s de sucre fin
  • 5 cl de lait
  • 250 g de rhubarbe coupée en petits dés
  • écorces d 'orange confites

Faire fondre le beurre avec le miel. Réserver.
Battre les oeufs avec la moitié du sucre, ajouter le lait et le mélange beurre-miel tiédi. D'autre part, mélanger la farine avec le reste du sucre, la levure et une pincée de sel. Incorporer ce mélange à la première préparation, ainsi que les dés de rhubarbe.
Verser la pâte dans les moules à muffins beurrés et farinés. Cette opération n'est pas nécessaire si vous utilisez de petites caissettes en papier.
J'ai ajouté des écorces d'oranges, c'était une bonne association ! Mes collègues ont apprécié !

Si vous préférez une recette plus proche de celle des muffins américains, c'est-à-dire avec plus de lait, voir ici :
muffins à la rhubarbe

vendredi, 12 septembre 2014

L'omelette aux tomates de la maman de Marcel

Dans son roman autobiographique "la gloire de mon père", Marcel Pagnol raconte sa déception lorsqu'il apprend que son père et son oncle ont prévu d'aller à la chasse sans lui. C'est son petit frère Paul qui lui révèle ce qu'il a découvert :

"C'est demain. Moi, je le sais. Maman a fait l'omelette aux tomates, et puis elle l'a mise dans les carniers avec un grand saucisson et des côtelettes crues, et du pain, et la bouteille de vin. Moi, j'ai tout vu. Et les carniers, ils sont cachés dans le placard de la cuisine pour pas que tu les voies. Ils vont partir de bonne heure, et toi, tu te brosseras."

Quand j'ai lu ce texte pour la première fois, j'ignorais qu'on pût manger une omelette froide mais depuis j'ai essayé, et c'est très bon ! Profitez des dernières tomates pour réaliser cette omelette, même si vous préférez la déguster chaude.

omelette1.jpg

Pour deux personnes :

  • 2 tomates
  • 1c à s d' huile d’olive
  • 4 oeufs
  • un peu de thym frais ou de ciboulette
  • 1 gousse d'ail

Battez les oeufs dans un saladier. Salez, poivrez, incorporez les herbes.
Faites chauffer l’huile dans une poêle. Jetez-y l’ail émincé, le faire dorer sans noircir. Ajoutez les tomates coupées en rondelles. Laissez-les cuire quelques minutes puis versez les oeufs. Quand l'omelette est cuite, faites-la glisser sur une assiette et réservez-la au frais.

Poulet à la casserole

Parce qu'il n'y a pas que le poulet rôti !

C'est la première fois que je publie une recette sans photo, il faut dire que je ne suis pas une pro de la photo, surtout quand il s'agit de plats mijotés, avec la vapeur qui se colle sur l'objectif !

  • 4 tomates
  • 1 poulet découpé
  • 1 cuillerée à soupe de farine
  • 3 cuillerées à soupe d’huile
  • 25 cl de vin blanc sec
  • 1/2 gousse d’ail écrasée
  • 1 branche de thym ou de romarin
  • 250 g de champignons de Paris
  • 50 g de beurre
  • 1 cuillerée à soupe de persil ciselé
  • sel, poivre du moulin

Plonger les tomates dans l'eau bouillante. Les peler. Couper les tomates en dés. Saler, poivrer et rouler les morceaux de poulet dans la farine. Secouer pour ôter le surplus de farine.

Faire chauffer l’huile dans une cocotte et mettre à dorer les morceaux de poulet sur toutes les faces. Ajouter l'ail, les tomates, le romarin. Verser le vin blanc et un peu d'eau. Couvrir et laisser cuire à feu doux environ 45 minutes. Pendant ce temps, nettoyer les champignons. Les couper en fines lamelles et les faire revenir au beurre dans une petite poêle. A la fin de la cuisson, ajouter les champignons. Avant de servir, parsemer les morceaux de poulet de persil ciselé.

lundi, 14 juillet 2014

Mini-tartelettes au citron

Un petit amuse-bouche sucré à faire en toute saison...

tartcitron.jpg

  • 1 rouleau de pâte sablée, si vous n'avez pas l'habitude de la réaliser vous-même, mais c'est bien meilleur avec une pâte maison.
  • 3 citrons bio
  • 200 g de sucre en poudre
  • 3 œufs bio ou de poules élevées en plein air
  • 80 g de beurre + beurre pour le moule

Préchauffer le four à 180° (th. 6). Dérouler la pâte. Découper des disques à l'emporte-pièces et les placer dans les empreintes.

Presser le jus des citrons . Le mettre à chauffer sur feu doux avec le sucre et mélanger jusqu’à ce que le sucre soit fondu. Ajouter le zeste râpé et d'un citron et le beurre coupé en petits morceaux en mélangeant vivement. Dans un autre récipient, fouetter les œufs à la fourchette comme pour une omelette . Hors du feu, les verser sur le mélange citron sucre en remuant vivement. Filtrer la crème obtenue et répartir cette crème au citron dans les fonds de tartelette. Glisser le plaque dans le four et laissez cuire environ 15 min.

Avec ces proportions il est possible de faire 12 mini-tartelettes comme sur la photo.
Recette de la pâte sablée : clic

lundi, 30 juin 2014

Tutti-frutti au mascarpone

Pour ce dessert je me suis inspirée d'un gâteau vendu dans une célèbre enseigne de produits surgelés. J'ai regardé la composition sur l'emballage et j'ai créé la recette, les additifs en moins bien sûr !
tuttifrutti.jpg

Dacquoise aux amandes:

  • 3 blancs d'oeufs
  • 100 g de sucre glace
  • 30 g de sucre fin
  • 80 g de poudre d'amandes
  • 20 g de farine

Monter les blancs d'œufs en neige en ajoutant le sucre semoule vers la fin. Mélanger au fouet le sucre glace, la poudre d'amandes et la farine. Ajouter les œufs en neige à cette préparation et mélanger délicatement avec une spatule. Déposer un cadre inox sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Versez la préparation dans le cadre et bien répartir avec une spatule coudée. Faites cuire à 180°C pendant 15 minutes. Enlever la feuille de papier et remettre le cadre autour du biscuit.

Pour la compote de framboise pépins : ( recette de Christophe Felder )

  • 180 g de confiture de framboises avec grains
  • 125 g de framboises

Faire cuire quelques minutes la confiture et les framboises sur feu doux. Laisser refroidir puis étaler sur la dacquoise.

Crémeux passion :

  • 200 g de purée de fruit de la passion (j'ai pris un coulis tout prêt)
  • 2 oeufs entiers et 2 jaunes
  • 30 g de sucre
  • 75g de beurre

Mélanger les œufs et le sucre. Porter la pulpe de fruit à ébullition puis la verser sur les oeufs. Cuire le tout sur feu doux comme une crème anglaise (à 85°C, en passant le doigt sur le dos de la cuillère la trace doit rester nette). Laisser tiédir (environ 45°C) puis incorporer le beurre en morceau. Passer au mixeur.Poser la dacquoise dans un cercle posé sur une assiette, y verser le crémeux au fruit de la passion et mettre le tout au congélateur pendant au moins une heure.

Mousse mascarpone à la vanille :

  • 2 œufs (jaunes et blancs séparés)
  • 30 g de sucre + 1 cs à soupe
  • 2 à 3 gousses de vanille
  • 250 g de mascarpone
  • 6 g de gélatine
  • 2 cs d’eau chaude

Faire ramollir la gélatine dans un bol d'eau froide. Fendre les gousses de vanille et récupérer les graines. Fouetter le mascarpone avec le sucre et la vanille crémeux. Incorporer les jaunes un à un et bien mélanger. Dissoudre la gélatine essorée dans l’eau et l’ajouter au mascarpone. Battre les blancs en neige avec une pincée de sel. Quand ils sont presque fermes, ajouter la cuillère à soupe de sucre. Fouetter jusqu'à l'obtention d'une meringue ferme et brillante. L'incorporer délicatement au mascarpone. Couler sur le crémeux encore congelé. Lisser le dessus à la spatule. Placer au réfrigérateur pendant 2 heures minimum le temps que le dessus soit bien pris. Décorer avec des fruits frais.
La mousse était très légère mais pas très ferme ( peut-être à cause du poids des fruits ou du jus qui qu'ils ont rendu ? )

samedi, 7 juin 2014

Tartelettes au camembert

Une recette pratique pour liquider des restes de camembert...
tartcamemb.jpg
Il s'agit d'une recette que j'ai testée l'hiver dernier mais elle est parfaite en toutes circonstances.

  • 1pâte feuilletée
  • 1 camembert
  • 100g de crème épaisse
  • 2 oeufs
  • sel, poivre

Etaler la pâte et la découper en 5 disques. Disposer la pâte dans les petits moules. La piquer avec une fourchette.
Gratter la croûte du camembert. Le couper en lamelles et déposer ces lamelles sur les fonds de tarte.
Mélanger la crème avec les oeufs, le sel et le poivre.
Ajouter cette préparation sur le camembert. Parsemer éventuellement le dessus d'un peu de ciboulette. Faire cuire environ 30 min à 200°.
Notes :
- Il est possible d'utiliser du brie.

- Servir avec une laitue rouge agrémentée de petits dés de pomme.

samedi, 10 mai 2014

Oeufs au lait de Ginette

Quelle Ginette ? Mais Ginette Mathiot, bien sûr !
oeufslait.jpg

Qui ne connaît pas Ginette Mathiot, grande prêtresse des fourneaux, décédée en 1998 ? A une époque où les livres de cuisine n'envahissaient pas encore les rayons des librairies et où la seule émission de télé dédiée à la cuisine mettait en scène Raymond Oliver et Catherine Langeais, son livre "J'apprends à cuisiner" paru pour la première fois en 1932 a fait figure, à partir des années 50, de bible à destination des "fées du logis". Les mères l'ont offert à leurs enfants et ça dure !C'est un livre transgénérationnel ! Je me suis empressée d'acheter la version de poche, conforme à l'originale.
Là tout paraît facile : recettes courtes avec peu d'ingrédients, pas de détails superflus mais ça marche. Il s'agit de recettes de base bien pratiques pour trouver des proportions, des temps de cuisson etc...
J'ai choisi de vous présenter les oeufs au lait, appellation plus guère utilisée. Aujourd'hui nous dirions flans aux oeufs.

Je vous retranscris la recette telle quelle !

Œufs au lait

Préparation : 15 mn. Cuisson : 45 mn.

  • 1 litre de lait.
  • 4 œufs.
  • 1 parfum.
  • 150 g de sucre.

Faire bouillir le lait sucré et parfumé.

Battre les œufs entiers ; les mélanger avec le lait en tournant avec une cuillère.

Verser dans un plat et faire cuire 45 minutes à four doux.

Mes modifications :

- Comme parfum, j'ai utilisé du nescafé spécial filtre : 2 sticks pour un demi-litre de lait. ( j'avais divisé les proportions par deux ) - j'ai utilisé des ramequins individuels, ce qui réduit le temps de cuisson.

lundi, 28 avril 2014

Terrine de cabillaud à la truite fumée

Une base de pain de poisson qui peut être diversement revisitée...
painpoisson.jpg
Même si elles se font de plus en plus rares dans les magazines culinaires, les terrines de poisson font partie des classiques de la cuisine et elles sont toujours très appréciées sur les tables des buffets froids ou encore lors de pique-niques champêtres. La recette qui suit est plutôt un pain de poisson avec comme base du poisson déjà cuit.

La base :

  • 750 g de filets de cabillaud
  • 200 g de crème fraîche épaisse
  • 50 g de mie de pain
  • un peu de lait
  • 3 oeufs entiers
  • 1 sachet de court-bouillon
  • 2 cuillerées à soupe de persil haché et/ou d’estragon
  • Sel, poivre
  • 2 tranches de truite fumée

Faire tremper le pain dans un peu de lait.
Cuire le poisson dans le court-bouillon selon les indications du paquet ( 1/2 sachet pour un litre d'eau ). L’égoutter et le laisser refroidir. Le mixer. au robot ou l'émietter à la fourchette. Battre les oeufs avec la crème fraîche, le persil, très peu de sel et du poivre. Ajouter le poisson et la mie de pain essorée.
Verser la moitié de la préparation dans un moule à cake beurré . Recouvrir d'une couche de tranches de truite puis remplir le moule du reste.
Verser un peu d'eau dans la lèche-frite du four. Y poser le moule. Mettre à cuire une heure à 165°. Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau. Laisser tiédir puis démouler délicatement. Servir froid, accompagné de mayonnaise ou de sauce à la ciboulette.

Pour la sauce :
Mélanger 2 pots de fromage blanc, une cuillère à soupe de crème fraîche, de la ciboulette ciselée. Saler et poivrer.
Pour changer :

- On peut ajouter une échalote hachée avec le poisson.
- Pour obtenir une couche de couleur rosée : hacher une partie de la préparation avec un peu de truite fumée et mélanger avec une cuillère à café de concentré de tomate.
- Intercaler des filets de poisson entiers entre les couches ou bien encore des légumes cuits : carottes, épinards...
patepoisson.jpg

mercredi, 2 avril 2014

Fleurs acidulées

Des sablés très décoratifs, en plus d'être comestibles !

vitraux.jpg
Il s'agit en fait de sablés-vitraux décoratifs qui peuvent être réalisés pour Noël et suspendus au sapin ou devant une fenêtre. J'ai trouvé la recette dans le magazine Saveurs et je l'ai adaptée pour en faire, selon la circonstance, des baguettes magiques ou des fleurs !
J'ai fait plusieurs essais avec des bonbons différents : bergamotes de Nancy ( très bon ) , bonbons acidulés pilés ou non

poudrebonbon.jpg
et même oursons gélifiés hachés ou pas!

sablesbonbon.jpg
sablesfleurs.jpg
Je vous conseille quand même de piler des bonbons durs, le vitrail est plus fin ( on s'y casse moins les dents ! ). Quant à la couleur, elle change un peu à la cuisson, le bonbon ayant parfois tendance à caraméliser.

Ingrédients :

  • 150 g de beurre mou
  • 1 c.à c. d’extrait de vanille liquide
  • 1 œuf entier à température ambiante
  • 250 g de farine
  • 100 g de sucre glace
  • 1 paquet de bonbons durs aux fruits

Préparation :

Travaillez le beurre en pommade dans un saladier puis ajoutez le sucre et l’extrait de vanille jusqu’à obtenir une texture crémeuse. Ajoutez l’oeuf entier et mélangez. Versez la farine en une seule fois et mélangez sans trop travailler la pâte.

Formez une boule, enveloppez-la dans du film alimentaire et laissez-la reposer au frigo.

Préchauffez le four à 180°C.
Pilez les bonbons dans un mortier. ( On peut aussi les placer dans sachet plastique et les piler au marteau )

Sortez la pâte. Abaissez-la sur une épaisseur de 3 à 4 mm (environ) puis découpez des formes à l’emporte-pièce. Déposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson en veillant à préserver leur forme.

Évidez ces formes avec un emporte-pièce plus petit et placez au frigo pendant environ 30 min. Enfoncer une pique à brochettes en bois à la base de chaque sablé. Faites cuire les sablés pendant 5 minutes puis garnissez les espaces vides de poudre de bonbons.Poursuivez la cuisson 5 à 7 minutes. Faites glisser la feuille avec les sablés sur la table hors de la plaque et attendez avant de décoller les fleurs que le bonbon qui a fondu dans le four soit de nouveau solidifié.
Le résultat est convaincant et laisse les enfants admiratifs !

mercredi, 5 mars 2014

Tarte fine aux pommes

A la fois simple et raffinée....

tartelettefine.jpg
Ces petites tartes ont été l'occasion pour moi de tester une nouvelle recette de pâte feuilletée, la pâte feuilletée rapide. Pas besoin d'intégrer un bloc de beurre dans une détrempe, avec cette recette. Il suffit de le mélanger en petites parcelles avec la farine et l'eau. Mais attention, il ne faut pas trop pétrir la pâte et le beurre ne doit pas être complètement incorporé avant le pliage. Car comme pour la recette classique, ce sont les pliages qui permettront d'obtenir le feuilletage.
Vous avez peut-être eu l'occasion de découvrir cette technique dans l'émission " le meilleur pâtissier". C'est celle de Mercotte transmise ICI par Marie-Laure.
Pour les tartes aux pommes :

  • pâte feuilletée
  • pommes rubinettes
  • beurre demi-sel
  • vergeoise

Etaler la pâte et couper des rectangles à l'aide d'un couteau bien affuté, ce qui facilitera le développement de la pâte dans le four. Les poser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Répartir les lamelles de pommes en les faisant se chevaucher. saupoudrer de vergeoise, parsemer de petites noisettes de beurre. Faire cuire à four chaud pendant 25 minutes.
La pâte est croustillante et les pommes fondantes !

dimanche, 9 février 2014

Gâteau chocolat gourmet

Une vieille recette toujours d'actualité !

chocogourmet.jpg

Il y a quelques années, j'ai découvert un livre ancien sur le blog : le placard d'elle; Il s'agit de l'art du bien manger. C'est dans ce livre que j'ai trouvé une bonne recette de gaufres fourrées et j'avais repéré un gâteau au chocolat dont voici la recette. On y parle du chocolat Lombart, une marque qui a disparu, je l'ai remplacé par du Poulain à 64%. lombart.jpg
Pesez deux oeufs, mettez un poids égal de beurre bien frais, de chocolat Lombart et de sucre en poudre. Faites fondre le chocolat avec un peu d'eau. Retirez-le du feu, mettez-y le beurre, remuez jusqu'à ce qu'il soit complètement fondu. Ajoutez les deux jaunes d'oeuf puis le sucre en poudre et une bonne cuillerée à soupe de farine en remuant toujours. Joignez-y les blancs d'oeuf battus en neige. Introduisez cet appareil dans un moule bien beurré et faites cuire à four doux pendant 30 minutes.
NB : j'ai recalculé les proportions pour 3 oeufs. On obtient un petit gâteau bien fondant très chocolaté.

Le fondant au chocolat n'est pas une invention du XXIème siécle !

mercredi, 1 janvier 2014

Entremets poires-chocolat

Un bavarois bi-colore sur fond de génoise et sa crème de caramel au beurre salé...
Il y a quelques années, j'ai envoyé une recette à Marmiton sous le nom de "Entremets Saveurs du Nord" mais je ne l'avais pas photographié. Quelqu'un a fait la recette et donné un bon commentaire ainsi qu'une photo. Mais je trouvais que le biscuit sur la photo était trop épais. J'ai donc refait cet entremets sous une autre forme et envoyé ma propre photo.
entremetsp.jpg

Quelques remarques :

- la mousse au chocolat est très bonne mais peut être remplacée par une recette plus simple sans caramel puisqu'on accompagne ce dessert d'un caramel au beurre salé.
- ce caramel ne doit pas être étalé à l'avance sur le dessus du gâteau car il se liquéfie.
- comme certain-e-s l'ont dit dans les commentaires, la mousse de poires n'ayant pas beaucoup de goût, lui ajouter un peu d'alcool de poires et/ou quelques dés de poires.
Poirchoc.jpg

dimanche, 15 décembre 2013

Bredele

Une spécialité de Noël originaire d’Alsace…

bredele2.jpg En Alsace, tout comme en Allemagne, on a coutume de préparer ces petits sablés dès la première semaine de l’Avent. Ils se conservent jusqu’à Noël dans des boîtes métalliques bien fermées. Vous pouvez aussi les emballer dans des sachets transparents pour les offrir. Mais d’où vient ce nom ? de Bred = pain, le suffixe « le » étant un diminutif, cela donne petit pain.
Pourquoi pas ? Dans le Nord de la France, les pains d’amande désignent bien eux aussi des biscuits ! Mais revenons à nos bredele, je vous donne une recette de base que vous pourrez modifier en l’aromatisant différemment.

  • 250 g de farine
  • 125 g de sucre
  • 50 g de poudre d'amande
  • 125 g de beurre tempéré
  • 1 œuf + 2 jaunes
  • zeste râpé d'un citron bio
  • 1 jaune d'œuf mélangé avec un peu pour dorer

Préchauffer le four à 180° C. Dans un grand saladier, mélanger la farine, le sucre et les amandes. Ajouter le beurre coupé en petits morceaux, et travailler la pâte comme pour faire un crumble. Ajouter ensuite l'oeuf et les jaunes d'oeufs. Malaxer, former une boule. Puis laisser reposer au frigo 2-3h dans du film transparent. A la sortie du frigo, abaisser la pâte sur 3-4 mm d'épaisseur. Découper des formes à l'emporte-pièce, les déposer sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. Dorer les gateaux avec le jaune d'oeuf, puis enfourner pour 12 minutes. Les bredele doivent rester assez pâles.

Il est possible de les faire au robot :

Commencer par mélanger la farine, le sucre et la poudre d'amande. Ajouter l'œuf entier, les deux jaunes et le beurre ramolli. Faire toutner le robot jusqu'à ce que la pâte forme une boule. Mettre au frais. Variantes : On peut ajouter de la cannelle, de la vanille ou un mélange d‘épices...
bredele.jpg

vendredi, 1 novembre 2013

Gratin de crozets aux poireaux et à la feta

Un gratin original qui réchauffera vos dîners hivernaux....

gratin.jpg

La Savoie, de par son histoire et sa proximité avec le Piémont et l'Italie, a hérité dans sa cuisine de spécialités à base de pâtes comme les ravioles mais aussi les crozets. Très faciles et rapides à préparer, ils doivent leur originalité à la présence dans leur composition de farine de sarrasin. A noter qu'on en trouve aussi "nature", donc au blé dur uniquement. Vous pouvez les préparer sous forme de croziflette ( variante dela tartiflette ) mais j'ai opté pour une version plus légère à la "fusion food" !
pour 3 ou 4 personnes :

  • 3 beaux poireaux
  • 200 g de crozets de sarrasin
  • 100 g de feta
  • 1 c à s de crème fraîche
  • quelques tomates séchées
  • 1 branche de thym, sel, gros sel, poivre du moulin.
  • parmesan ou emmental

Couper la base et le vert des poireaux. Retirer la première feuille. Les laver et les couper en rondelles. Faire cuire les poireaux à la vapeur avec le thym et un peu de sel. Les faire revenir avec très peu de matière grasse dans une poêle, ajouter la crème puis la feta coupée en dés, mélanger et retirer rapidement du feu. Introduire les tomates séchées coupées en dés et réserver. Faire cuire les crozets dans une casserole d'eau bouillante salée, 7 mn environ : ils doivent rester al dente. Les égoutter.

Préchauffer le four à 180°C. Râper le fromage. Mélanger les crozets avec les poireaux. Ajouter un peu de fromage râpé. Poivrer Verser le tout dans un plat à gratin. Parsemer le dessus du reste de fromage. Enfourner pour 15 mn à 180°C, puis faites gratiner sous le gril ou en augmentant la puissance quelques minutes de plus. Déguster avec une salade.
PS : j'avais oublié de prendre une photo donc il s'agit ici d'un gratin de bettes...

dimanche, 29 septembre 2013

Gâteau aux quetsches

Une bonne base que vous pourrez utiliser avec d'autres variétés de prunes...
gatoprune.jpg

C'est la saison des quetsches, l'occasion de faire ce délicieux gâteau. J'ai cherché une recette dans mon vieux livre allemand. Il s'agit d'une pâte à quatre-quarts ( eischwerteig ) sauf qu'ici, on prend le poids des 3 oeufs pour la farine et le sucre et seulement le poids de deux oeufs pour le beurre. Donc une pâte un peu plus légère mais néanmoins moelleuse grâce au jus des prunes.

Pour 8 personnes :

  • 500 g de quetsches
  • 3 oeufs
  • 100 g de beurre
  • 150 g de farine ( j'en ai mis 175g )
  • 150 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • une pincée de sel

pour saupoudrer :

  • 2 c.às. de sucre fin
  • 1 c. à c. de cannelle

Laver et dénoyauter les prunes. Beurrer et fariner un moule à manqué. Allumer le four, thermostat 6 ( 180° ). Battre le beurre mou avec le sucre, ajouter les oeufs un par un et lesel. Incorporer la farine mélangée avec la levure chimique. Verser la pâte dans le moule. Disposer les quetsches sur la pâte en les enfonçant un peu.
Cuire 45 mn. Attendre que le gâteau soit tiède pour le démouler.
Très bonne recette à refaire !

mercredi, 26 juin 2013

Petite tarte aux fraises

A réaliser avec d'excellentes fraises de pleine terre, c'est la saison, profitons-en !

tartofraise.jpg

J' avais déjà présenté une recette de tarte aux fraises avec une pâte sablée. Ici il s'agit d'une pâte sucrée. Il n'y a pas grande différence. Simplement l'utilisation de sucre glace la rend plus souple.

  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre
  • 100 g de sucre glace
  • 1 pincée de sel
  • 1 oeuf

Préparer la pâte sucrée. Travailler le beurre jusqu'à obtention d'une pommade, ajouter le sucre glace tamisé et le sel. A l'aide d'un fouet, incorporer l’œuf Ajouter la farine tamisée sans trop travailler la pâte. Rassembler la pâte en boule et la réserver 1 heure au réfrigérateur. Je voulais une petite tarte pour 4, donc j'en ai utilisé seulement la moitié. Cette pâte se congèle très bien.

Etaler la pâte sur le plan de travail. La placer dans le moule. La piquer à la fourchette. Réserver au réfrigérateur pendant le préchauffage du four. Faire cuire environ 25mn à 180°. Laisser refroidir
Crème pâtissière :

  • 40 cl de lait.
  • 40 g de farine.
  • 75 g de sucre.
  • 2 œufs
  • 1 sachet de sucre vanillé

Faire bouillir le lait avec le sucre vanillé.

Travailler les œufs avec la farine et le sucre. Ajouter peu à peu le lait en battant au fouet. Remettre le mélange dans la casserole et porter sur feu doux en tournant sans arrêt. Retirer au premier bouillon.
Passer un morceau de beurre sur la surface pour éviter la formation d'une peau. Verser la crème sur le fond de tarte ( il y en a un peu trop pour une petite tarte ). Recouvrir de fraises.
A consommer assez rapidement.

lundi, 3 juin 2013

Courgettes farcies

Un excellent plat d'été

courgettefarcie.jpg
Pour 4 :

  • 300 g de bœuf haché par votre boucher
  • 2 courgettes
  • 1 tomate
  • 200 g de coulis de tomates
  • 2 c. à soupe d'huile d'olive
  • 30 g de parmesan
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • chapelure
  • thym
  • basilic
  • sel, poivre
  • 20 cl de coulis de tomates

Laver les courgettes, les trancher en deux dans la longueur, puis les creuser avec une cuillère. Couper la chair prélevée en dés. Émincer l'oignon. Laver la tomate et détailler la chair en dés. Dans une cocotte, faire chauffer deux cuillères à soupe d’huile d’olive, puis y faire revenir l'oignon avec les dés de courgette. Ajouter la viande, la tomate, l'ail haché,le thym et le basilic ciselé. Saler, poivrer et laissez cuire 5 minutes à couvert. Garnir les courgettes de cette farce et les placer dans un plat à gratin. Recouvrir de coulis de tomates puis parsemer de chapelure. Arroser d'un filet d’huile d’olive. Verser le reste de coulis au fond du plat et enfourner pour 40 min. Servir avec du riz.
PS : on peut ajouter de la feta ou du gruyère rapé. Voir aussi :
Courgettes farcies au boulghour

- page 1 de 21