La cuisine de Rosine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, 15 décembre 2013

Bredele

Une spécialité de Noël originaire d’Alsace…

bredele2.jpg En Alsace, tout comme en Allemagne, on a coutume de préparer ces petits sablés dès la première semaine de l’Avent. Ils se conservent jusqu’à Noël dans des boîtes métalliques bien fermées. Vous pouvez aussi les emballer dans des sachets transparents pour les offrir. Mais d’où vient ce nom ? de Bred = pain, le suffixe « le » étant un diminutif, cela donne petit pain.
Pourquoi pas ? Dans le Nord de la France, les pains d’amande désignent bien eux aussi des biscuits ! Mais revenons à nos bredele, je vous donne une recette de base que vous pourrez modifier en l’aromatisant différemment.

  • 250 g de farine
  • 125 g de sucre
  • 50 g de poudre d'amande
  • 125 g de beurre tempéré
  • 1 œuf + 2 jaunes
  • zeste râpé d'un citron bio
  • 1 jaune d'œuf mélangé avec un peu pour dorer

Préchauffer le four à 180° C. Dans un grand saladier, mélanger la farine, le sucre et les amandes. Ajouter le beurre coupé en petits morceaux, et travailler la pâte comme pour faire un crumble. Ajouter ensuite l'oeuf et les jaunes d'oeufs. Malaxer, former une boule. Puis laisser reposer au frigo 2-3h dans du film transparent. A la sortie du frigo, abaisser la pâte sur 3-4 mm d'épaisseur. Découper des formes à l'emporte-pièce, les déposer sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. Dorer les sablés avec le jaune d'oeuf, puis enfourner pour 12 minutes. Les bredele doivent rester assez pâles.

Il est possible de les faire au robot :

Commencer par mélanger la farine, le sucre et la poudre d'amande. Ajouter l'œuf entier, les deux jaunes et le beurre ramolli. Faire toutner le robot jusqu'à ce que la pâte forme une boule. Mettre au frais. Variantes : On peut ajouter de la cannelle, de la vanille ou un mélange d‘épices...
bredele.jpg

dimanche, 29 septembre 2013

Gâteau aux quetsches

Une bonne base que vous pourrez utiliser avec d'autres variétés de prunes...
gatoprune.jpg

C'est la saison des quetsches, l'occasion de faire ce délicieux gâteau. J'ai cherché une recette dans mon vieux livre allemand. Il s'agit d'une pâte à quatre-quarts ( eischwerteig ) sauf qu'ici, on prend le poids des 3 oeufs pour la farine et le sucre et seulement le poids de deux oeufs pour le beurre. Donc une pâte un peu plus légère mais néanmoins moelleuse grâce au jus des prunes.

Pour 8 personnes :

  • 500 g de quetsches
  • 3 oeufs
  • 100 g de beurre
  • 150 g de farine ( j'en ai mis 175g )
  • 150 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • une pincée de sel

pour saupoudrer :

  • 2 c.às. de sucre fin
  • 1 c. à c. de cannelle

Laver et dénoyauter les prunes. Beurrer et fariner un moule à manqué. Allumer le four, thermostat 6 ( 180° ). Battre le beurre mou avec le sucre, ajouter les oeufs un par un et lesel. Incorporer la farine mélangée avec la levure chimique. Verser la pâte dans le moule. Disposer les quetsches sur la pâte en les enfonçant un peu.
Cuire 45 mn. Attendre que le gâteau soit tiède pour le démouler.
Très bonne recette à refaire !

mercredi, 26 juin 2013

Petite tarte aux fraises

A réaliser avec d'excellentes fraises de pleine terre, c'est la saison, profitons-en !

tartofraise.jpg

J' avais déjà présenté une recette de tarte aux fraises avec une pâte sablée. Ici il s'agit d'une pâte sucrée. Il n'y a pas grande différence. Simplement l'utilisation de sucre glace la rend plus souple.

  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre
  • 100 g de sucre glace
  • 1 pincée de sel
  • 1 oeuf

Préparer la pâte sucrée. Travailler le beurre jusqu'à obtention d'une pommade, ajouter le sucre glace tamisé et le sel. A l'aide d'un fouet, incorporer l’œuf Ajouter la farine tamisée sans trop travailler la pâte. Rassembler la pâte en boule et la réserver 1 heure au réfrigérateur. Je voulais une petite tarte pour 4, donc j'en ai utilisé seulement la moitié. Cette pâte se congèle très bien.

Etaler la pâte sur le plan de travail. La placer dans le moule. La piquer à la fourchette. Réserver au réfrigérateur pendant le préchauffage du four. Faire cuire environ 25mn à 180°. Laisser refroidir
Crème pâtissière :

  • 40 cl de lait.
  • 40 g de farine.
  • 75 g de sucre.
  • 2 œufs
  • 1 sachet de sucre vanillé

Faire bouillir le lait avec le sucre vanillé.

Travailler les œufs avec la farine et le sucre. Ajouter peu à peu le lait en battant au fouet. Remettre le mélange dans la casserole et porter sur feu doux en tournant sans arrêt. Retirer au premier bouillon.
Passer un morceau de beurre sur la surface pour éviter la formation d'une peau. Verser la crème sur le fond de tarte ( il y en a un peu trop pour une petite tarte ). Recouvrir de fraises.
A consommer assez rapidement.

mercredi, 22 mai 2013

Streusel à la rhubarbe

Un bon gâteau qui allie l'acidité de la rhubarbe et le sucré du streusel...

streusel.jpg

Le streusel est l'équivalent allemand ou alsacien du crumble. Je vous ai déjà présenté une version aux quetsches, voici la même chose avec de la rhubarbe.

  • 100 g de beurre
  • 80g de sucre
  • 1 p de sucre vanillé
  • 2 oeufs
  • 1/8 de litre de lait
  • 250 g de farine
  • 1/2 p de levure chimique

Laver et essuyer la rhubarbe. Battre le beurre bien mou avec le sucre, le sucre vanillé et les oeufs. Ajouter alternativement le lait et la farine mélangée à la levure.Étaler la pâte dans un moule à charnière. Disposer la rhubarbe coupée en tronçons.

Pour le streusel :

  • 120 g de farine
  • 90 g de sucre ( ou moitié sucre et moitié cassonade )
  • 70 g de beurre

Préchauffer le four à 180°. Faire fondre le beurre à feu doux. Mettre la farine et le sucre dans un saladier. Verser le beurre tiède en filet tout en mélangeant à la fourchette : les " grumeaux" se font tout seuls !
Répartir le streusel sur la rhubarbe et cuire pendant environ 45 minutes à 180°.

D'autres recettes à la rhubarbe ?

tarte
gâteau renversé

lundi, 1 avril 2013

Gâteau au chocolat de Philippe Conticini transformé pour l'occasion...

... en Nid de Pâques !
gatopaq.jpg
Il est indiqué d'utiliser un moule de 18cm, le mien doit faire environ 24cm mais comme il est troué en son milieu, la quantité d'ingrédients convenait parfaitement. Ce petit goût de noisette dans la pâte est très agréable, la ganache sans beurre ni crème est relativement légère.
La recette ici : ELLE à table.
Je me suis essayée à la technique des cheveux d'ange mais ce n'était pas évident !

jeudi, 28 mars 2013

Schneckenkuchen ( brioche escargot )

Délicieuse au petit-déjeuner ou au goûter...

schneck1.jpg
C'est Marie-Claire du blog " Du miel et du sel" qui m'a donné l'idée d'essayer cette brioche. Au lieu de faire un gros escargot, j'en ai réalisé plusieurs comme dans la recette du chinois. J'ai repris presque intégralement sa recette. Pour la pâte :

  • 500 g de farine T 55
  • 20 g de levure de boulanger fraîche (1/2 cube)
  • 25 cl de lait
  • 2 œufs
  • 1 cuil. à café de sel fin
  • 100 g de beurre très mou
  • 50g de sucre fin

Pour la garniture :

  • 100 g de raisins secs
  • 40 g d'orange confite
  • 100 g de beurre
  • 60 g de poudre d'amandes
  • 100 g de sucre
  • 1/2 cuil. à café de cannelle moulue
  • 1 œuf pour la dorure
  • Des amandes en bâtonnet

Préparez la pâte. Mettez la farine dans un bol du robot. Émiettez la levure au centre puis délayez-la avec un peu de lait tiède tout en incorporant un peu de farine pour faire une pâte molle. Recouvrez-la de farine et laissez-la reposer au chaud jusqu'à ce que la couche de farine se crevasse (20 à 30 min).

Ajoutez les œufs, le sucre et le sel, pétrissez à vitesse 1 jusqu'à ce que la pâte se détache des bords de la cuve. Incorporez le beurre, continuez de pétrir jusqu'à ce que la pâte se décolle. Couvrez-la d'un film et laissez-la fermenter 1 heure au chaud. Mettez-la ensuite au frigo où elle peut rester entre 2 heures et 18 heures.

Pour la garniture : Faites fondre le beurre et laissez-le refroidir.Mélangez les raisins et les écorces confites coupées en dés avec le beurre et la poudre d'amandes. Après avoir un peu pétri la pâte pour en chasser l'air, étendez-la sur un plan fariné, en un rectangle de 1 cm d'épaisseur. Étalez dessus la garniture. Roulez la pâte en boudin, dans le sens de la longueur puis découpez des tranches de 4 cm d'épaisseur. Beurrez un moule à génoise de 26cm puis disposez les tranches en laissant un espace entre elles car elles vont gonfler pendant la pause. Laissez lever à température ambiante pendant 1h30.

Préchauffez votre four à 210°C. Fouettez l'oeuf vivement à la fourchette. Passez la dorure au pinceau et saupoudrez les amandes en bâtonnet. Enfournez en bas du four et baissez le thermostat à 180 °C après 15 min. Faites cuire le gâteau pendant 50 min.

Laissez refroidir un peu avant de le démouler puis laissez complètement refroidir avant de le déguster.

dimanche, 3 mars 2013

Comme un Snickers...

Je me suis inspirée d'un dessert que j'ai pu déguster au restaurant et j'ai essayé de le reproduire...

snickers2.jpg
Il y a quelques jours je suis allée manger dans un restaurant de Nantes : les chants d'avril. Mon dessert intitulé "comme un Snickers" se composait d'une quenelle de chocolat entourée d'un cordon de caramel et de quelques cacahuètes salées. J'ai cherché comment le refaire et j'ai opté pour une recette de quenelles de Trish Deseine.
J'ai voulu accentuer le croquant des cacahuètes en les caramélisant. C'est très bon mais attention : il faut savoir bien doser les quantités sinon l'ensemble peut s'avérer trop sucré !

Pour 4 personnes :

Pour les quenelles de chocolat :

  • 100 g chocolat noir en pistoles
  • 2 jaunes d'œufs
  • 40 g de sucre en poudre
  • 5 cl de lait entier
  • 10 cl de crème fleurette

Battre les jaunes avec le sucre. Faire bouillir le lait et la crème. Verser sur les jaunes, puis cuire comme une crème anglaise à feu doux . Lorsque le mélange épaissit, le verser lentement sur le chocolat en remuant sans cesse. Couvrir et laisser une nuit au frigo. Le lendemain, formez les quenelles à l'aide de 2 cuillères à soupe.

Pour le caramel au beurre salé, voir ICI

Pour la nougatine :

  • 80 g de sucre fin
  • 40 g de cacahuètes salées

Faire un caramel ambré avec le sucre .Verser les cacahuètes, les enrober de caramel avec une cuillère . Etaler sur une feuille de papier sulfurisé. Poser une deuxième feuille de papier sur la nougatine et étaler la nougatine au rouleau à pâtisserie. Laisser refroidir.

Former des quenelles de crémeux au chocolat, en déposer deux sur chaque assiette. Entourer d'un cordon de caramel ( j'ai utilisé une seringue à décor). Concasser la nougatine et en déposer un peu ça et là.
J'ai ajouté une tuile de chocolat au caramel qui n'était pas forcément indispensable car l'ensemble est déjà bien sucré.

lundi, 4 février 2013

Flognarde aux poires

Une délicieuse spécialité du Limousin et de la Sologne...

flognarde.jpg

Pour 4 à 6 personnes :

  • 2 grosses poires passe-crassane
  • 50 gr de beurre
  • 80 gr de sucre en poudre
  • 4 oeufs
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 100 gr de farine
  • 40 cl de lait entier

Peler les poires, les couper en quatre et ôter le coeur avec les pépins. Emincer chaque quartier. Faire fondre 30g de beurre.Réserver. Fouetter les oeufs avec le sucre, le sucre vanillé et le sel, jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux. Ajouter le beurre fondu, la farine tamisée, puis le lait petit à petit afin d'obtenir une pâte bien lisse.

Préchauffer le four à 180°C. Beurrer un plat à four et y répartir les poires. Verser la préparation dessus, parsemer de 25 gr de beurre coupé en petits morceaux. Faire cuire au four pendant 45 minutes.

samedi, 29 décembre 2012

Chocolats pralinés

Sans beurre ni crème, des bouchées très pralinées...

choco.jpg

Noël a été pour moi l'occasion de confectionner ces délicieuses petites gourmandises. Cependant sachez-le, il faut du temps et de la patience !
Pour l'enrobage :

  • 200 + 100 g de chocolat de couverture noir
  • un moule à chocolats en silicone

Pour l'intérieur :

  • 180g de praliné en pâte
  • 90g de chocolat au lait spécial dessert
  • 30 g de chocolat noir
  • 20 g de pralin en grains

Faire fondre la couverture noire au bain-marie. Enduire les cavités du moule à l'aide d'un pinceau. Laisser refroidir et durcir. Recouvrir d'une seconde couche de chocolat fondu. Laisser durcir. Pendant ce temps, réaliser le fourrage : faire fondre au bain-marie les 2 sortes de chocolat, ajouter le praliné et mélanger, ajouter le pralin. Laisser refroidir hors du bain-marie. Remplir les cavités du moule avec une petite cuillère. Laisser durcir au froid ( cave, ou réfrigérateur ). Il ne reste plus qu'à fermer les bouchées. Faire fondre les 100 g de chocolat restant, et le verser sur chaque bouchée. Bien racler à l'aide d'une spatule le chocolat excédent.

lundi, 12 novembre 2012

Tarte aux pommes alsacienne

C'est la saison des pommes ! Une recette à la fois classique et savoureuse...

tartopom2.jpg
La tarte aux pommes se décline en de nombreuses versions : pâte feuilletée, sablée, brisée, tarte tatin, avec ou sans crème. J'ai choisi une recette alsacienne.

  • 1 pâte brisée sucrée maison
  • 2 oeufs
  • 75 g de sucre
  • 1 paquet de sucre vanillé
  • 200 g de crème
  • 800 g de pommes

Préparer la pâte brisée. La laisser reposer 30 minutes au frais. Pendant ce temps , éplucher les pommes, les couper en deux en ôtant le coeur et les pépins.



Etendre la pâte au rouleau, en garnir un moule à tarte. Piquer le fond. Fendre les pommes en fines tranches en laissant les moitiés entières. Disposer les pommes sur le fond de tarte. Mettre au four à 200°C (thermostat 6/7) pendant 25 minutes.
Mélanger le sucre, la crème fraîche, les oeufs, le sucre vanillé.Dès que les pommes sont tendres, verser le flan, remettre au four. Quand le flan est pris ( environ au bout de 20 minutes ),sortir la tarte du four. Servir tiède ou froid.

lundi, 24 septembre 2012

Gâteau au chocolat aux noix caramélisées et streusel au cacao

Le croustillant du streusel allié au fondant du gâteau donne une touche d'originalité à cette recette

C'est surtout la photo de cette recette vue sur le blog Talons hauts et cacao qui m'a donné envie de l'essayer et puis je connaissais déjà le streusel, cette délicieuse version allemande du crumble et je me suis dit : avec des noix de pécan caramélisées en plus, hmmm....

gatochoc.jpg

Ingrédients : Pour 1 moule de 24 cm

Streusel :

  • 25 g de sucre
  • 25 g de beurre froid et coupé en dés
  • 25 g de poudre d’amande
  • 25 g de farine
  • 10 g de cacao
  • 2 pincées de fleur de sel

Noix de pécan caramélisées :

40 g de sucre, 1 cs d’eau, 50 g de noix de pécan hachées

Gâteau au chocolat :

  • 100 g de sucre+1càs
  • 100 g de beurre mou
  • 30 g de miel
  • 160 g de chocolat fondu
  • 65 g de crème épaisse
  • 4 oeufs
  • 40 g de maïzena
  • 60 g de farine

Préparer le streusel :

Sabler le tout du bout des doigts comme pour une pâte à crumble. Réserver au frais le temps de préparer le gâteau.

Préparer les noix de pécan :

Dans une petite casserole, verser le sucre et l'eau. Faire cuire à feu moyen sans y toucher jusqu'à l'obtention d'un caramel blond doré. Ajouter les noix, mélanger pour les enrober et verser sur une feuille de papier sulfurisé. Laisser complètement refroidir. Concasser au couteau.

Préparer le gâteau :

Préchauffer le four à 180°c. Tamiser ensemble la farine et la maïzena. Fouetter le beurre avec le sucre jusqu’à l’obtention d’un mélange crémeux. Incorporer le miel, le chocolat et la crème, mélanger. Ajouter les jaunes d’œuf. Verser la farine, bien mélanger. Incorporer le lait.

Monter les blancs en neige bien fermes avec le sucre. Incorporer ¼ des blancs à la préparation chocolatée en fouettant vivement pour détendre le mélange. Ajouter le restant délicatement à l’aide d’une spatule. Verser la pâte dans un moule beurré et fariné de 20 cm. Répartir dessus le streusel et les noix de pécan. Faire cuire à 180°c pendant 15 mn, baisser à 160°c et continuer la cuisson pendant 30 mn. Laisser complètement refroidir sur une grille à pâtisserie avant de démouler.
NB : on peut remplacer les noix de pécan par des noix ordinaires.

Cupcakes aux figues de Madame Loïk

Il y a quelque temps, la marque Paysan breton m'a proposé de participer à un concours : il s'agissait de créer une recette contenant une nouvelle spécialité, le fromage frais Madame Loïk aux noix, figues et raisins.
J'ai eu l'idée de ces petits gâteaux qui se sont révélés délicieux...

loik3.jpg

Pour 6 à 8 cupcakes :

  • 150 g de farine
  • 120 g de sucre en poudre
  • 2 œufs
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 7,5 cl de lait ou de yaourt
  • 75 g de beurre
  • 1 pincée de sel
  • quelques gouttes d'extrait de vanille
  • 4 figues fraîches

Pour le nappage :

  • ½ pot de fromage Madame Loïk noix-figues-raisin
  • 30 g de sucre glace
  • 30g de beurre bien mou

Préchauffer le four à 180°. Faire fondre le beurre à feu doux.
Battre les œufs avec le sel et le sucre. Ajouter la farine mélangée avec la levure. Incorporer le lait. Terminer par le beurre fondu et la vanille, bien mélanger. Remplir les moules à muffins jusqu'à mi-hauteur. Déposer les figues coupées en petits morceaux puis verser le reste de pâte. Enfourner pour 20 mn de cuisson.
Pendant la cuisson des petits gâteaux, préparer le nappage : travailler le beurre à la fourchette avec le sucre glace, ajouter le fromage frais et bien battre le mélange, réserver au réfrigérateur. Démouler les gâteaux, les laisser bien refroidir. Décorer avec le nappage au fromage Madame Loïk.

dimanche, 9 septembre 2012

Muffins aux figues et aux noix

Délicieux au goûter comme au petit déjeuner...

cakefig.jpg

Pour 6 muffins :

  • 150 g de farine
  • 150 g de sucre roux
  • 2 œufs
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 7,5 cl de lait
  • 75g de beurre
  • 1 pincée de sel
  • quelques gouttes d'extrait de vanille
  • 6 figues fraîches
  • 12 cerneaux de noix

Préchauffer le four à 180°. Faire fondre le beurre à feu doux. Battre les œufs avec le sel et le sucre. Ajouter la farine mélangée avec la levure. Incorporer le lait. Terminer par le beurre fondu et la vanille et enfin les figues et les noix coupées en petits dés, mélanger un peu. Remplir les moules à muffins aux 3/4. Enfourner pour 20 mn de cuisson. Démouler les gâteaux, les laisser refroidir.

mardi, 31 juillet 2012

Symphonie aux fraises

Fraises fraîches très parfumées, fraises confites, fromage frais mousseux et crème, biscuit aux amandes moelleux et streusel croustillant : une symphonie de saveurs et de textures...

symphonifrais3.jpg

Je me suis inspirée d'une recette de Pierre Hermé que j'ai simplifiée et modifiée. Normalement le fond est constitué d'une dacquoise et le tour d'un biscuit joconde. J'ai utilisé seulement du biscuit joconde.

Pour la compote de fraises:

  • 200g de fraises entières
  • 25g de sucre semoule
  • 1 demi-cuillère à café d'agar-agar

Verser les fraises avec le sucre semoule dans une poêle laisser confire 20mn à feu très doux. Égoutter la compotée dans une passoire pour récupérer d'un côté le jus de fraise et de l'autre les fraises "confites". Porter le jus à ébullition avec l'agar-agar. Mélanger ensuite le jus de fraise et les fraises confites, Laisser refroidir au réfrigérateur dans un récipient un peu plus petit que le moule et pas très haut pour pouvoir démouler cette compotée qui sera insérée au milieu de la mousse.

Pour le biscuit joconde:

  • 65g d'amandes en poudre
  • 60g de sucre glace
  • 2oeufs
  • 2 blancs
  • 20g de farine
  • 15g de beurre
  • 10g de sucre semoule
  • amandes effilées

Faire fondre le beurre et le laisser refroidir. Fouetter les oeufs entiers au batteur électrique avec le sucre glace jusqu'à ce que la préparation double de volume. Ajouter la poudre d'amandes et fouetter encore un peu. Ajouter le beurre fondu tout en mélangeant. Monter les blancs d'oeuf en neige, les serrer en incorporant le sucre en poudre. Ajouter les blancs montés à la préparation, en soulevant délicatement avec une spatule. Ajouter enfin la farine tout en mélangeant toujours avec précaution. Etaler le mélange sur une plaque métallique recouverte de papier cuisson, bien égaliser la surface. Parsemer d'amandes effilées. Cuire au four préchauffé à 180°C pendant 15 min. Démouler sur un torchon et retirer délicatement le papier. Laisser refroidir.

Pour la pâte sablée streusel:

  • 25g de beurre
  • 20g de sucre semoule
  • 20g de poudre d'amande
  • 20g de farine
  • 1 pincée de fleur de sel

Mélanger la farine et la poudre d'amandes et le sucre, ajouter le beurre en petits dés et malaxer du bout des doigts pour obtenir une sorte de crumble. Laisser cette pâte 1 heure au frigo. Répartir sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson, puis enfourner à 180° jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée.

Pour la mousse au fromage frais:

  • 100g de sucre semoule
  • 25g d'eau
  • 2 jaunes d'œufs
  • 250 de Philadelphia ( j'ai pris du fromage blanc de ma crémière à 40% )
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 15g de sucre glace
  • 8g de gélatine ( 4 feuilles )
  • 250g de crème fleurette

Monter la crème fleurette en chantilly en ajoutant vers la fin le sucre glace. Réserver au frigo. Faire chauffer le sucre et l'eau à 118°. Pendant ce temps, battre les jaunes d'œufs. Quand le sucre atteint 118°, verser lentement le sirop obtenu sur les jaunes en fouettant au batteur électrique jusqu'à refroidissement. Mettre la gélatine dans l'eau froide 10mn. Faire chauffer le jus de citron, faire fondre la gélatine essorée dans le jus. Battre le fromage frais, ajouter le sucre vanillé, la gélatine et le sabayon en remuant doucement à la maryse. Incorporer enfin la chantilly.

Pour le montage:

Recouvrir un cercle de 18cm de diamètre de rhodoid. Chemiser le moule avec des bandes de biscuit joconde, puis déposer sur le fond un disque de biscuit ( il est possible d'utiliser les chutes ). Garnir de la moitié de crème, ajouter la purée de fraises, puis recouvrir du reste de crème en lissant bien le dessus. Bloquer au congélateur 1 heure environ. Placer l'entremets au réfrigérateur environ 4 heures. Au moment de servir, décorer le tour de fraises coupées en 2 . Au milieu, déposer le streusel.
symphofrais2.jpg

lundi, 30 juillet 2012

Quatre-quarts aux framboises

Une recette incontournable revisitée pour l'été...

4quarts.jpg

Comme son nom l'indique le quatre-quarts est composé d'une quantité identique des 4 ingrédients de base : farine, oeufs, beurre, sucre. Normalement on doit peser les oeufs avec leur coquille pour déterminer la quantité des autres ingrédients. Mais pas de panique si vous n'avez pas de balance, en sachant qu'un oeuf moyen pèse 60 grammes, il vous suffit d'un verre doseur et d'une plaquette de beurre avec un emballage gradué et le tour est joué.

Une recette bien pratique pour les vacances quand on n'a pas tous les ustensiles nécessaires sous la main et encore moins son livre de cuisine favori. Si vous n'avez pas de moule, il est possible comme je l'ai fait ici de réutiliser des barquettes en copeaux de bois dans lesquelles sont parfois vendus certains pains.

  • 3 œufs
  • 180 g de sucre
  • 180 g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 180 g de beurre ( j'ai mis moitié beurre doux et moitié demi-sel )
  • 125 de framboises

Préchauffer le four à 180°C. Faire fondre le beurre à feu doux. Fouetter les jaunes d’œufs et le sucre jusqu' à ce que le mélange blanchisse. Incorporer le beurre et mélanger. Battre les blancs en neige. Ajouter la farine et la levure aux jaunes, et pour finir, ajouter les blancs en soulevant le mélange avec une spatule. Verser dans un moule beurré et fariné. Enfoncer les framboises dans la pâte. Enfourner pour 50 mn environ.

lundi, 18 juin 2012

Abricots poêlés au romarin

Un subtil parfum de garrigue accompagne ces fruits délicieux...

abricots.jpg

  • 1 kg d'abricots du Roussillon
  • 50 g de beurre
  • 100 g de sucre roux
  • 2 branches de romarin




Couper les abricots en deux et les dénoyauter. Faire chauffer le beurre dans une poêle puis verser le sucre. Lorsque tout le sucre est fondu, ajouter les abricots et le romarin. Remuer délicatement afin que les abricots s'enrobent de caramel et laisser mijoter une dizaine de minutes jusqu'à ce que les fruits soient tendres.

Servir tiède avec un gâteau au chocolat ou froid sur une panna cotta.

vendredi, 18 mai 2012

Glace à la fraise

Une explosion d'arômes et de saveurs...

Il est de plus en plus difficile de trouver de vraies glaces artisanales, les pâtissiers préférant souvent proposer les mêmes glaces industrielles que celles de votre supermarché. C'est pourquoi j'ai acquis une sorbetière, et ma glace à la fraise maison a un goût incomparable ! glacefraise.jpg

  • 500g de fraises françaises de bonne qualité
  • 125 de sucre
  • 20 cl de crème entière ( liquide ou épaisse )

Laver les fraises, les équeuter. Mixer avec le sucre et la crème. Réfrigérer quelques heures et turbiner en sorbetière selon le mode d'emploi de votre machine.

dimanche, 5 février 2012

Petits pots de crème vanille et citron

Si vous ne connaissez pas l'association de la vanille et du citron, c'est l'occasion d'essayer...

cremvanill.jpg

Je savais que les crèmes prises nécessitaient l'utilisation soit d'oeufs entiers soit de jaunes uniquement mais j'ai découvert récemment qu'on pouvait les réaliser avec seulement du blanc d'oeuf, tout comme la véritable panna cotta italienne qui était faite autrefois sans gélatine ni agar-agar. Mais ce n'est pas tout : Si on utilise du lait à la place de la crème, ça marche aussi ! En Italie on appelle ce dessert le latte cotto ( lait cuit )
Voici donc un dessert très léger qui permet d'utiliser des blancs d'oeufs qui vous restent, après avoir fait une crème brûlée par exemple ou encore les sablés qui iront avec. J'ai beaucoup apprécié aussi le mariage vanille et citron... une délicieuse recette pleine de surprises !

Pour 3 ramequins :

  • 5 cl de crème liquide
  • 20 cl de lait 1/2 écrémé
  • 50g de sucre
  • 2 blancs d'oeufs
  • 1 citron bio
  • 1 gousse de vanille

Laver et essuyer le citron. Prélever le zeste. Faire bouillir le lait avec la crème, le zeste de citron et la gousse de vanille fendue en deux.

Allumer le four à 150°C et verser de l’eau dans la lèche-frite.

Mélanger au fouet à main le sucre et les blancs d'oeufs (sans les monter en neige ). Verser le lait en mélangeant.

Répartir dans des ramequins.

Mettre cuire au four au bain-marie pendant 30 à 40 minutes. Les crèmes doivent être tremblotantes. Piquer la pointe d’un couteau au centre, pour vérifier que l’intérieur n’est pas liquide. Laisser refroidir au réfrigérateur pendant quelques heures.
Les crèmes sont bien fermes mais légères et beaucoup plus digestes que les crèmes brûlées.

samedi, 14 janvier 2012

Crème de caramel au beurre salé

Une délicieuse gourmandise pour accompagner les crêpes...

caramel.jpg

Bientôt la Chandeleur ! Voici une délicieuse gourmandise à tartiner sur vos crêpes : la crème de caramel au beurre salé. Commercialisée sous la marque Salidou ou Carabreizh, cette crème peut tout à fait être réalisée en quelques minutes. J'ai choisi une recette de Christophe Felder. Les proportions sont parfaites : elle ne durcit pas trop au réfrigérateur et se tartine parfaitement.

Pour un petit pot :

  • 100 g de sucre fin
  • 30 g de beurre salé
  • 10 cl de crème liquide

Faites chauffer la crème. Dans une autre casserole à fond épais, faites fondre le sucre à sec, sans remuer au début, jusqu'à l’obtention d’une jolie couleur dorée. Hors du feu, ajoutez le beurre en mélangeant bien, puis la crème progressivement (attention aux projections). Remettez sur le feu puis remuez délicatement pour homogénéiser le caramel et le rendre bien lisse.
La crème est onctueuse mais fluide. Elle épaissira en refroidissant.

NB vous pouvez doubler les proportions et conserver la crème 15 jours au frigo.

vendredi, 30 décembre 2011

Bûche Soleil d'hiver

Un peu de noix de coco, un peu de mangue et un soupçon de citron pour ensoleiller le chocolat noir...

buchemangue1.jpg

Pour le biscuit joconde à la noix de coco :

  • 50 g d'amandes en poudre
  • 15 g de noix de coco
  • 65 g de sucre glace
  • 2 oeufs+ 2 blancs
  • 20 g de sucre en poudre
  • 15 g de farine
  • 15 g de beurre

Mixer la poudre de noix de coco avec les amandes. Faire fondre le beurre et le laisser refroidir. Fouetter les oeufs entiers au batteur électrique avec les sucre glace jusqu'à ce que la préparation double de volume. Ajouter la poudre et fouetter encore un peu. Ajouter le beurre fondu tout en mélangeant. Monter les blancs d'oeuf en neige, les serrer en incorporant le sucre en poudre. Ajouter les blancs montés à la préparation, en soulevant délicatement avec une spatule. Ajouter enfin la farine tout en mélangeant toujours avec précaution. Etaler le mélange sur une plaque métallique recouverte de papier cuisson, bien égaliser la surface. Cuire au four préchauffé à 200°C pendant 15 min. Démouler sur un torchon et retirer délicatement le papier. Laisser refroidir. Le couper de façon à chemiser le fond et la paroi du moule.

Je n'ai pas utilisé de gouttière à bûche mais un emballage de bûche glacée en plastique que je pose à l'intérieur d' un moule à cake pour le maintenir et cela marche très bien.

Compotée de mangues :

  • 1/2 mangue
  • 1 càc de miel
  • 1 citron vert bio

Eplucher la mangue et la couper en dés. La faire compoter sur feu doux avec un filet de jus du citron et le miel.

Pour le parfait au chocolat :

  • 200 g de chocolat noir
  • 40 g de sucre glace
  • 2 jaunes d'oeufs
  • 25 cl de crème liquide fouettée
  • 60 g de beurre
  • zeste d'un demi-citron vert

Faire fondre au bain-marie le chocolat avec le beurre. Blanchir les jaunes d'oeufs avec le sucre glace. Mélanger les deux préparations en fouettant, puis ajouter délicatement la crème fouettée et le zeste de citron. En verser la moitié dans le moule.
Répartir les mangues. Verser le reste de parfait au chocolat. Poser un rectangle de biscuit pour constituer le socle de la bûche. Laisser prendre au frigo quelques heures.
PS : j'avais parsemé le biscuit de copeaux de chocolat au lait avant la cuisson, ce qui donne cet effet moucheté !

- page 3 de 15 -