La cuisine de Rosine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, 23 juin 2010

Galettes de quinoa au parmesan

Des galettes qui croquent sous la dent...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Riches en protéines végétales, ces galettes s'accommodent bien d'une salade verte.

Pour deux :

  • 100 g de quinoa
  • 1 petite courgette
  • 15 g de farine
  • 1 oeuf
  • 1 grosse c. à s. de crème fraîche épaisse
  • 1 gousse d’ail
  • coriandre
  • 1 c. à c. de piment d’Espelette
  • parmesan
  • huile d’olive

Faire cuire le quinoa dans une casserole avec 2 fois son volume d’eau salée pendant 10 à 15 minutes jusqu’à absorption de l’eau (après cuisson, chaque grain double de volume et libère son germe blanc). Nettoyer la courgette et couper les extrémités puis la râper sans la peler. Hacher la coriandre grossièrement au couteau. Eplucher,et presser l'ail. Faire chauffer dans une poêle 1 c. à s. d’huile d’olive et faire revenir l’ail avec la courgette râpée pendant 2 à 3 minutes à feu doux. Saler et poivrer. Dans un saladier, mettez les légumes avec le quinoa, ajoutez la coriandre et la farine puis mélangez le tout. Dans un bol, battez l' oeuf puis ajouter la crème, le parmesan râpé et le piment . Verser le tout sur le mélange de légumes/quinoa. Mélanger. Faire chauffer l'huile dans une grande poêle, puis y déposer des tas d' une à deux cuillères à soupe . Veiller que les galettes soient suffisamment espacées pour qu’elles ne collent pas entre elles. Laisser cuire les galettes 2 à 3 minutes de chaque côté et recommencer jusqu’à épuisement de la pâte . Elles doivent être légèrement dorées. Servir chaud avec une salade.

lundi, 17 mai 2010

Veau en croûte de pistaches

Une viande succulente sous une croûte épaisse et goûteuse...

veaucro_tepistaches.jpg

Pour 4 :

  • 600 g de noix de veau
  • 60 g de pistaches vertes
  • 3 c.à s. de chapelure
  • 40 g de beurre ramolli
  • persil, estragon

Hacher les pistaches. Les mélanger avec le beurre, le persil haché, l'estragon et la chapelure. Faire dorer la noix de veau ficelée ( ôter la barde s'il y en a une ) dans un peu de matière grasse, puis la faire cuire au four pendant 20 minutes, thermostat sur 210°. Sortir le rôti du four, le recouvrir du mélange à la pistache. Remettre au four pour environ 20 minutes th 210°.
Servir avec un flan de courgettes.

veaupistaches.jpg

Voir aussi :
Quasi de veau aux pistaches.

samedi, 27 mars 2010

Conchiglione au poisson

Une excellente façon d'accommoder les restes de poisson...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Il s'agit d'une recette improvisée, c'est pourquoi je ne vous donne pas les quantités à utiliser....

  • un reste de lieu noir ou tout autre poisson cuit en papillote ( ou au court - bouillon )
  • julienne de légumes ( qui reste des papillotes )
  • chèvre frais ( ricotta ou autre fromage frais )
  • piment d'Espelette
  • sauce tomate
  • crème fraîche
  • parmesan

Émietter le poisson cuit, à la fourchette et le mélanger avec les légumes coupés en petits dés ou bien mixer le tout. Ajouter le fromage frais et le piment pour obtenir une pâte.
Cuire les conchiglione cinq minutes à l'eau bouillante; les passer sous l'eau froide puis les farcir. Les poser dans un plat à gratin sur un lit de sauce tomate, les recouvrir de sauce tomate mélangée avec un peu de crème fraîche. Saupoudrer de parmesan et faire cuire au four pendant 20 minutes à 180°.

mercredi, 3 mars 2010

Galettes de sarrasin

En Bretagne, les galettes désignent des crêpes salées à base de farine de sarrasin...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les crêpes bretonnes se cuisent traditionnellement sur un bilig, mais il faut bien avouer qu'une bonne poêle peut très bien convenir.
Mais qu'est ce qu'une bonne poêle ?
Depuis des décennies, les poêles les plus vendues sont revêtues d'une couche de téflon, cette matière miracle inventée aux Etats-Unis par Dupont de Nemours, utilisée d'abord dans l'industrie, puis dans la fabrication d'ustensiles de cuisine par la marque française Téfal, dès années 60.
Très vite, les consommateurs ont été mis en garde sur les dangers pour l'organisme de ce revêtement lorsqu'il était rayé. Et c'est bien là le problème, le téflon est très fragile ! Ce qui nous oblige à renouveler notre batterie de cuisine assez souvent. Récemment, des études ont de plus démontré la nocivité du téflon pour l'environnement, à cause d'émanations de PFOA lors de la fabrication de ces ustensiles.
Mais alors quel matériau choisir ? la tôle, l'inox, la fonte, tous ces matériaux sont inusables mais ils attachent ! Au rayon ustensiles de cuisine, ce n'est pas le choix qui manque ! J'avais déjà repéré de nouvelles poêles "écologiques", avec un revêtement en céramique. Justement je viens d'en recevoir une de la part de Mathias de Rue du Commerce, qui me propose de la tester.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Premier essai : J'ai commencé par cuire des onglets à l'échalote. La réaction de Maillard semble mieux opérer qu' avec le téflon. De plus, rien n'a attaché ! Nickel !
Deuxième essai : un steak grillé sans matière grasse. Aucun problème, la poêle se nettoie parfaitement.
Troisième essai : des crêpes. Parfait.
Petit bémol quant à la communication d'Aubecq : l'étiquette n'indique pas où sont fabriqués ces produits. La réduction d'émission de CO2 n'est donc que relative car il y a fort à parier qu'ils sont fabriqués en Chine. Reste à voir maintenant la longévité de ce nouveau revêtement, sera-t-il plus résistant que le Téflon ? l'avenir nous le dira !

Mais j'allais presque oublier la recette !

Galettes de sarrasin de Caroline ( de sa belle-maman )

pour 20 crêpes salées :

  • 150 gr farine blanche tamisée
  • 100 gr de farine de sarrasin
  • 1/2 cuil. à café de sel fin
  • 2 cuil. à soupe d'huile ou 50 gr de beurre fondu
  • 3 oeufs
  • 1/2 litre de lait ou 1/4 de lait et 1/4 d'eau pour obtenir une pâte plus légère
  • 1 cuil. à soupe de sucre

Mettre la farine dans une terrine assez haute et faire un puits au centre. Dans le puits, mettre les œufs entiers, battus en omelette, mélanger avec un fouet, en incorporant petit à petit le liquide. Ajouter alors l'huile, le sel,  le sucre et battre quelques minutes pour bien répartir tous les ingrédients dans la pâte qui doit être fluide et onctueuse. Laisser reposer une heure.
Cuire les crêpes en ajoutant la garniture choisie. Pour une galette complète, une fois la crêpe retournée, déposer au centre du jambon et de l'emmental râpé, ou encore un oeuf .
Une fois que l'oeuf commence à cuire, saler, poivrer et rabattre les bords de la galette.C'est prêt une fois que l'oeuf est assez cuit.

lundi, 1 février 2010

Sauté de porc aux pousses de bambou et aux champignons noirs

Une recette asiatique facile à réaliser...

porcbambou.jpg

Voilà bientôt cinq ans que je tiens ce blog et pas une seule recette asiatique à ce jour ! Ce plat que je n'avais pas fait depuis longtemps ne nécessite pas de légumes frais, ce qui est pratique en cette saison, mais si vous le faites en été, vous pouvez y ajouter un poivron.
Pour 4 :

  • 600 g de filet porc
  • 200 g de pousses de bambous en boîte
  • une poignée de champignons noirs séchés
  • 1 ou 2 cuillères à soupe de maïzena
  • 5 cuillères à soupe de sauce soja
  • 2 cuillères à café de vinaigre
  • 2 cuillères à café de sucre en poudre
  • 4 cuillères à soupe d'huile d'arachide

Faire gonfler les champignons dans un bol d'eau tiède.

Couper le porc en languettes de la même taille que les pousses de bambou ( un peu plus épaisses ).

Égoutter et rincer les pousses de bambous.

Faire chauffer l'huile dans une grande poêle. Ajouter les lamelles de porc. Faire revenir à feu vif pendant 5 min. Ajouter ensuite les champignons et les pousses de bambou, la sauce soja, la maïzena délayée dans un verre d'eau, le vinaigre, le sucre.

Portez doucement à ébullition et laissez mijoter à couvert pendant un bon quart d'heure en vérifiant de temps en temps que la viande n'attache pas. Servir avec un riz cantonais.

dimanche, 25 octobre 2009

Filet mignon de porc farci à l'italienne

Une farce à base de pesto rouge se cache au coeur de ce morceau de choix...


OLYMPUS DIGITAL CAMERA
J'ai repéré cette recette sur différents blogs, et j'ai choisi une cuisson au four, voici celle de Provence sans gluten avec quelques modifications.

Pour 4 personnes :

  • 1 filet mignon de porc d'environ 600g
  • 6 tranches fines de jambon de parme
  • 6 tomates séchées à l'huile d'olive
  • 1/2 bouquet de basilic
  • 1 pincée d'origan
  • 1 gousse d'ail
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
  • sel, poivre du moulin

Préchauffer le four th 6 180° Préparer la farce : Egoutter les tomates séchées et les couper en touts petits dés. Les mélanger avec les feuilles de basilic ciselées, l'origan et la gousse d'ail pressée. Poivrer. Fendre le filet mignon sur la longueur sans séparer les deux moitiés. Le saler (très,très peu ). Répartir la farce dessus. Refermer. L'entourer des tranches de jambon de parme en les faisant se chevaucher. Le placer dans un plat à four huilé, enfourner et cuire pendant 25 à 30 minutes grand maximum (plus de cuisson : la viande est trop sèche). Au terme de la cuisson, réserver le filet mignon au chaud (dans un papier alu , four éteint). Déglacer le plat de cuisson : verser le vinaigre, faire bouillir et réduire 1 minute en grattant les sucs caramélisés. Servir le filet mignon coupé en tranches, nappé du jus avec les légumes de votre choix.
( j'ai fait des pâtes fraîches ).
NB : Adapter les proportions des ingrédients à la taille du filet.
J'ai ajouté des pignons de pins dans la farce.
J'ai remplacé la sauce par une crème de parmesan.

Crème de parmesan :

  • 20 cl de crème liquide
  • 100 g de parmesan
  • Poivre du moulin

Râper le parmesan et le mettre dans une casserole avec la crème liquide. Chauffer doucement en remuant sans cesse jusque ce que le fromage soit fondu et que la crème épaississe.
Il est possible d'utiliser une crème allégée. Dans ce cas choisir une crème à 15% et bien lire la composition car certaines marques contiennent de la gélatine qui donne une consistance différente à la sauce.

mercredi, 21 octobre 2009

Pintade aux pommes et aux pruneaux

La pintade est une volaille qui s'accorde très bien avec les fruits...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Afin d'obtenir une chair goûteuse, il est préférable de choisir une pintade fermière sur le marché. Celles-ci sont généralement plus grosses que celles des supermarchés mais cependant plus petites que les poulets et il ne sera pas nécessaire d'avoir une grande tablée pour cuisiner cette délicieuse volaille.

  • 1 pintade fermière
  • 2 échalotes
  • 1 pomme Cox ou Reine des reinettes par personne
  • 1 ou 2 pruneaux par personne
  • beurre

Préchauffer le four à 180 degrés. Éplucher et couper les échalotes. Placer la pintade dans un plat allant au four et mettre les échalotes à l’intérieur. Laver et évider les pommes à l’aide d’un vide - pomme ou d’un couteau pointu, mettre un ou deux pruneaux au centre.

Recouvrir la volaille de petits morceaux de beurre, saler, poivrer.
Enfourner pour 50 minutes. Au bout de 10 minutes Disposer les pommes autour de la pintade. Au cours de la cuisson, coucher la pintade d'un côté puis de l'autre, cela évite de devoir l'arroser.
Servir avec les pommes et une purée de pommes de terre par exemple.

samedi, 3 octobre 2009

On l'a fait ce mafé !

Je ne vous l'avais pas encore dit, mais une fois par mois j'anime des ateliers de cuisine « clandestins » dans ma petite cuisine. On y tient à 3 au maximum, c'est pourquoi je ne l'ébruite pas trop !...

Maf_3.jpg

Ce samedi, nous avions opté pour le mafé et comme un fait exprès, la veille nous avions entendu Grand Corps malade évoquer sur scène ce plat dans sa chanson : Saint Denis. Un texte magnifique comme l'ensemble du spectacle ! Le slameur Grand Corps Malade est un vrai poète qui sait nous émouvoir avec ses textes engagés et sensibles dits d'une voix grave à nous donner le frisson.



extrait :
Si t'aimes voyager, prends le tramway et va au marché

en une heure tu traverseras Alger et Tanger,

tu verras des yougos et des roms

et puis j't'emmènerai à Lisbonne

et à deux pas de New Dehli et de Karachi

t'as vu, j'ai révisé ma géographie

j't'emmènerai bouffer du mafé à Bamako et à Yamoussoukro.


Maf_2.jpg

Mafé (recette sénégalaise)

  • 750 g de boeuf ( gîte ) coupé en morceaux
  • 2 gros oignons
  • 4 c. à soupe d’huile
  • une petite boîte de concentré de tomate
  • quelques tomates coupées en dés (ou en boîte)
  • au choix des légumes coupés en petits morceaux :
  • ( carottes, patates douces, pâtisson, chou blanc... )
  • un petit verre 20 cl de beurre d'arachides
  • sel, poivre
  • un cube de bouillon
  • piment
  • un peu d’eau

Faire sauter la viande et les oignons émincés dans l’huile. Lorsque les oignons sont bien dorés, réduire le feu et couvrir quelques minutes. Ajouter tous les ingrédients sauf le beurre de cacahuète. Couvrir et laisser mijoter environ une heure 30 jusqu’à ce que la viande soit tendre. Ajouter de l’eau en cours de cuisson si le mélange devient trop sec. Réduire le feu et ajouter le beurre de cacahuètes délayé dans un peu d'eau tiède. Remuer jusqu’à obtenir une sauce onctueuse. Servir avec du riz.

Cette recette peut aussi se faire avec du poulet ou de l’agneau. Il faudra ajuster le temps de cuisson en fonction de la viande choisie. Si on a des légumes qui cuisent vite ( poivrons par ex ), les ajouter en fin de cuisson).
C'est un plat très original, plus ou moins pimenté, selon vos goûts. Le côté piquant est compensé par la douceur de beurre de cacahuètes.
Nous avons fait une petite purée de patates douce en accompagnement.

lundi, 14 septembre 2009

Aubergines farcies

Une recette classique que vous pourrez faire aussi avec des courgettes...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les aubergines avant leur passage au four

C'est une recette à faire tout l'été, bien sûr, pendant la saison des aubergines. C'est à ce moment que les aubergines sont les meilleures, je parle de celles qui ont poussé en pleine terre dans votre jardin, ou encore chez un maraîcher tout proche. L'hiver, il vaut mieux ne pas en acheter car elles seront insipides et leur acheminement aura augmenté le taux de carbone dans l'air !
Profitons donc de ces derniers fruits avant l'automne où elles céderont la place aux potirons et autres courges.

pour 2 personnes :

  • 1 grosse aubergine
  • 150 g de viande hachée
  • 1 oignon moyen
  • 1 gousse d'ail
  • 2 tomates
  • 20cl de purée de tomates
  • 4 cuillères à soupe de chapelure
  • herbes de Provence
  • gruyère râpé

Couper l'aubergine en 2 dans le sens de la longueur, puis retirer la chair à l'aide d'une cuillère.

Faire revenir l'oignon haché avec la viande dans une cocotte ; y ajouter l'ail pressé et laisser colorer.

Verser ensuite la chair d'aubergine coupée en dés, puis les tomates coupées en morceaux et les herbes, du sel et du poivre. Remuer quelques minutes, puis couvrir.

Une fois la farce cuite, la laisser tiédir et la lier avec un jaune d'œuf ( ou un œuf entier si vous avez doublé les proportions ) et un peu de chapelure. Remplir chaque moitié d'aubergine avec la préparation.

Saupoudrer de fromage puis du reste de chapelure. Verser la sauce tomate dans un plat à gratin et y déposer les aubergines. Enfourner pour 30 minutes environ.

Servir chaud avec un peu de riz, ou une salade.

mercredi, 9 septembre 2009

Courgettes farcies au boulgour

Une des nombreuses façons de cuisiner les courgettes...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour deux :

  • 2 courgettes
  • 3 tomates
  • 100 g de boulgour
  • 60 g de fromage râpé
  • 1 gousse d’ail
  • 1 oignon
  • huile d’olive
  • basilic
  • sauce tomate

Mettre d’abord le boulgour à cuire dans de l’eau bouillante salée pendant 10 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (thermostat 6-7).

Couper les courgettes en 2 dans le sens de la longueur puis les vider. Hacher leur chair en morceaux.

Couper les tomates en morceaux.

Faire chauffer l’huile, y faire revenir l’oignon haché, ajouter l’ail et les morceaux de tomate et de courgette. Laisser mijoter.
Ajouter le boulgour ( juste ce qu’il faut pour avoir une farce consistante )avec le basilic.

Farcir les courgettes avec cette préparation et les déposer dans un plat dont le fond sera couvert d'une petite couche de sauce tomate. Recouvrir de fromage râpé et de chapelure et enfourner pour 30 minutes.

samedi, 5 septembre 2009

Courgettes vite prêtes

Ce n'est pas parce qu'on n'a pas toujours le temps de cuisiner, qu'il faut oublier les légumes !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • courgettes
  • aneth,
  • sel, poivre
  • huile d’olive

Râper les courgettes non épluchées avec une râpe à gros trous. Faire chauffer l’huile dans une poêle. Y jeter les courgettes et les faire revenir en remuant à la spatule. Au bout de quelques minutes, vos courgettes sont tendres et leur eau s’est évaporée. Ajouter de l’aneth, du sel, du poivre.

Remarques :

- L’aneth va très bien avec les courgettes mais vous pouvez aussi mettre du basilic ou encore du gruyère râpé.

- En moulant les courgettes à l'aide d'un cercle, on obtient une jolie présentation qui permet de servir ce plat à l'assiette en accompagnement d'une viande ou d'un poisson.
Voir aussi :
Timbales de courgettes

mercredi, 19 août 2009

Tajine de légumes

Avec peu d'ingrédients, toutes les saveurs du Maroc réunies dans un plat tout simple et facile à réussir...

tajine.jpg
Ce n'est pas la première fois que je faisais un tajine mais jusqu'à présent j'utilisais une cocotte en fonte. C'était avant d'acquérir ce fameux plat en terre dont le nom est d'ailleurs tajine. C'est en effet le récipient qui a donné son nom au plat.
La forme caractéristique du couvercle permet aux aliments de cuire grâce à la vapeur qui s'élève vers le sommet, donc la cuisson est un peu différente de la cuisson obtenue dans un faitout classique. Elle nécessite peu de liquide.
J'ai imaginé cette recette avec les ingrédients que j'avais sous la main. Il y a des jours ou on pense n'avoir rien dans ses placards et finalement avec une conserve, un légume surgelé et deux ou trois ingrédients frais, on se régale quand même !

  • 2 tomates
  • 2 carottes
  • 3 pommes de terre
  • haricots plats surgelés ( ou frais bien sûr )
  • 1 petit bocal de coeurs d'artichauts
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 1 verre d'eau
  • coriandre
  • 1/2 paquet d'épices pour tajine

( peut être remplacé par du cumin moulu, de la cannelle et quelques graines de coriandre, un peu de piment )

  • amandes mondées

Plonger les tomates dans de l'eau bouillante quelques secondes. Les peler et les concasser. Dans le plat à tajine, faire revenir l'oignon haché dans de l'huile d'olive. Ajouter les pommes de terre et les carottes pelées et coupés en rondelles, les haricots, la concassée de tomates, la coriandre ciselée, les épices, l'ail pressé,s et l'eau. Saler et poivrer. Couvrir et laissez cuire 25 mn. A la fin de la cuisson, ajouter les artichauts et les amandes.Servir chaud.

vendredi, 19 juin 2009

Couscous aux sept légumes

Le couscous, ce plat qui évoque les grandes tablées est bien synonyme de convivialité... Voici une recette originaire du Maroc, servie traditionnellement lors des mariages...

J'ai trouvé la recette dans un livre de Fatema Hal, une des grandes spécialistes de la cuisine marocaine en France. ( Victoria, tu as bien choisi ! encore merci )

fatemahal.jpg

extrait du site du restaurant de Fatema " le Mansouria" :

Depuis toujours au Maroc, les secrets de l’art culinaire se transmettent oralement de mère en fille. Pendant vingt ans Fatéma s’est consacrée à recueillir ces recettes traditionnelles auprès de celles qui en étaient les gardiennes. Mais pour Fatéma la cuisine ne se limite pas aux recettes, la cuisine symbolise les rencontres, la fusion des cultures. Avec une infatigable curiosité elle s’est intéressée aux multiples influences qui ont constitué l’art culinaire de son pays. Tout au long de son histoire le Maroc a été un carrefour de civilisations : berbère, africaine, arabo-andalouse, juive, européenne, chinoise... sur les routes des épices se croisent les hommes du monde entier. Avec les épices la cuisine devient alchimie. Entrer dans le monde des épices c’est partir pour une extraordinaire aventure (...)

couscous7leg.bmp

Pour 6 personnes:

  • 500g de couscous fin, moyen ou gros
  • 600g d'agneau ( épaule )
  • 1 c.s. de ras el-hanout
  • 100 g de pois chiches
  • 4 carottes
  • 3 navets
  • 2 courgettes
  • 2 tomates
  • 300g de potiron
  • ¼ de chou vert
  • 1 oignon
  • 4 c.s. d'huile d'olive
  • 1 botte de coriandre et de persil
  • 1 branche de céleri
  • 1 piment

La veille, faire tremper les pois chiches.
Le jour même, éplucher tous les légumes, les laver, et les couper en gros morceaux. Humecter la graine de couscous pour la faire gonfler. Dans le bas du couscoussier, mettez les morceaux de viande, les pois chiches, la botte de coriandre, et l'oignon. Saler, ajouter  le ras el-hanout et 1,5 litre d'eau. Quand l'eau bout poser le panier avec le couscous. Quand la vapeur traverse la graine, enlever le couscous et le mettre dans un plat . L'égrener à la main Laisser cuire la viande30 minutes puis goûter. Rectifier l'assaisonnement, ajouter les légumes coupés. Poser la partie supérieure du couscoussier avec la graine de couscous et laisser cuire les légumes15 minutes. Pendant ce temps là, quand la vapeur a traversé une deuxième fois la graine, préparer le couscous en ajoutant le beurre. Le remuer à la main pour aérer la graine.Dresser le couscous en couronne dans un plat avec les pois chiches. Au centre, disposer la viande et autour les légumes .
Remarques :
- N'ayant pas de plat assez grand, j'avais servi la graine à part.
- la saison du potiron étant passée, je l'ai remplacé par des poivrons et je n'ai pas mis le chou.
- On peut aussi le préparer sans viande pour en faire un plat végétarien.

lundi, 25 mai 2009

Curry de poulet et curry végétarien

Un grand classique de la cuisine indienne en deux versions...

currypoulet.bmp
Pour mon trois centième billet, j'ai choisi de vous présenter deux recettes faciles de curry. La première est assez classique et la seconde un peu plus originale avec ses légumes variés...

Curry de poulet :

Pour 3 personnes :

  • 250 g de blancs de poulet
  • 1 oignon
  • 2/3 gousses d'ail
  • 1 pomme
  • 1 courgette
  • 1 yaourt ou 10 cl de lait de coco
  • 1 petite boîte de tomates pelées (environ 400 g)
  • 3 c. à soupe de curry en poudre
  • piment ( éventuellement )
  • une pincée de cannelle
  • sel, poivre
  • coriandre fraîche

Faire revenir dans un peu d'huile l'oignon émincé puis ajouter l'ail haché, les blancs de poulet coupés en gros morceaux ainsi que la pomme et la courgette coupées en dés. Saupoudrer de curry et d'épices. Salez, poivrez. Bien mélanger. Ajouter la boîte de tomates concassées avec le jus Bien mélanger. Mouillez avec de l'eau ou du bouillon pour couvrir la préparation aux 3/4 . Couvrir et laisser cuire environ 45 ou 60 mn à feu moyen, le temps que le liquide réduise. A ce moment ajouter le yaourt, bien remuer et cuire encore 5 mn. Juste avant de servir, ajouter la coriandre hachée.

Curry de légumes :

( pas de photo pour l'instant )
Pour 4 personnes:

  • 1 oignon
  • 1/4 de chou-fleur
  • 1 courgette
  • 2 carottes
  • 200 g de haricots verts
  • 200 g de petits pois
  • 2 pommes de terre
  • 30 g de beurre
  • 2 cuillères à soupe de curry en poudre
  • 2 cuillères à soupe de concentré de tomates
  • 20 cl de lait de coco

Laver légumes, hacher l'oignon, diviser le chou-fleur en petits bouquets, couper les carottes en julienne, la courgette et les pommes de terre en gros dés. Écosser les petits pois. Faire blanchir 5 minutes les légumes à l'eau bouillante. Les égoutter. Faire fondre l'oignon dans le beurre, saupoudrer de curry, ajouter le concentré de tomates, allonger avec de l'eau. Couvrir et laisser mijoter 10 min. Ajouter alors les carottes et les pommes de terre, saler, continuer la cuisson 10 min. Joindre les bouquets de chou-fleur, les dés de courgette, les petits pois, les haricots et enfin le lait de coco et laisser mijoter encore 15 min. Goûter pour vérifier la cuisson. C'est prêt !
PS : On peut remplacer le lait de coco par de la noix de coco râpée et un peu de crème.

jeudi, 12 février 2009

Boeuf aux carottes

Une recette traditionnelle de saison...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le livre que vous voyez en arrière plan s'intitule : la cuisine de nos mères. Il rend hommage aux "mères", ces cuisinières lyonnaises qui s'étaient fait une solide réputation à la fin du 19e siècle avec leurs plats simples mais savoureux.
J'ai beaucoup simplifié la recette originale qui prévoit aussi un pied de veau et une crosse de boeuf !

  • 1,200 g de paleron ou de jumeau
  • 1 oignon
  • 2 kg de carottes
  • sel, poivre
  • 1 gousse d'ail
  • 40 g de beurre
  • 35 cl de vin blanc
  • 1 bouquet garni

Faire chauffer le beurre dans une cocotte, y faire revenir le morceau de boeuf entier ou coupé en gros morceaux. Ajouter l'oignon émincé et le laisser dorer, puis l'ail haché, le sel et le poivre. Mouiller avec le vin blanc. Ajouter le bouquet garni dans la cocotte et compléter avec un peu d'eau. Laisser cuire 1h15. Déposer les carottes pelées et coupées en rondelles sur la viande et prolonger la cuisson 45 minutes.

dimanche, 4 janvier 2009

Purée de céleri-rave aux pommes

Une délicieuse purée qui change de l'ordinaire ...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA


Pour 2 ou 3 personnes :

  • 600 g de céleri épluché
  • 2 pommes moyennes
  • 30 g de beurre

Faire cuire le céleri coupé en morceaux à la vapeur ( 10 minutes à l'autocuiseur ). Pendant ce temps, éplucher les pommes, les couper en quartiers et les faire revenir dans le beurre. Arrêter la cuisson dès qu'elles sont tendres et légèrement caramélisées. Mixer le céleri avec les pommes. Saler, poivrer.
Déguster avec des côtes de porc, du gibier ou de la pintade.

samedi, 1 novembre 2008

Filets mignons de porc farcis aux pruneaux et aux abricots, purée de carottes à la coriandre

Qu'ils sont mignons ces petits grenadins !...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les filets mignons :

Pour 4 :

  • 2 filets mignons de porc
  • 8 pruneaux dénoyautés
  • 8 abricots
  • 3 échalotes
  • thym
  • 8 tranches très fines de poitrine fumée

Ouvrir les filets en deux sur le côté sans séparer les deux moitiés. Saler légèrement l'intérieur. Poser alternativement les pruneaux et les abricots. Refermer " en portefeuille ".
Enrouler les tranches de poitrine fumée autour des filets. J'ai laissé un espace entre chaque tranche, de sorte qu'on pouvait apercevoir la viande.Faire tenir le tout avec de la ficelle de cuisine.
Poser les filets dans un plat à four. Coincer les échalotes coupées grossièrement et le thym entre les deux. Verser un filet d'huile d'olive. Poivrer.
Cuire environ une heure à 190°.

La purée de carottes à la coriandre :

Pour 4 :

  • 800 g de carottes
  • 50 g de beurre
  • coriandre
  • piment d'espelette

Cuire les carottes à la vapeur, puis les mixer. Ajouter le beurre et la coriandre hachée. Faire réchauffer sur feu doux en mélangeant. Rectifier l’assaisonnement en sel et ajouter une pincée de piment d’Espelette.

Conclusion :
Une recette facile qui plaît beaucoup. Le porc est très bon froid aussi.

lundi, 6 octobre 2008

Mon mezzé libanais

Le mezzé, cet assortiment de spécialités libanaises, est pour moi synonyme de convivialité et de raffinement...

Dans les restaurants libanais, il n'est pas rare que le mezzé soit composé d'une vingtaine de plats différents, en petite quantité, bien sûr. Au début, les portions semblent minuscules mais cela vous permet de goûter à tout !
Je me suis contentée de dix spécialités différentes et je dois dire que cela m'a pris pas mal de temps. Si vous voulez en faire autant, un conseil : en préparer la moitié la veille.Le jour même, j'ai fait seulement les brochettes, le poisson, les pommes de terre et l'assaisonnement de la salade fattouche.

Mon menu :


Les recettes :

En lisant ce menu, peut-être aurez-vous une impression de déjà vu car de nombreuses recettes appartiennent à la gastronomie levantine, c'est à dire qu'elles viennent d'une région du monde située dans la partie orientale du bassin méditerranéen et qui comprend la Turquie, la Syrie, Israël.... Néanmoins, la cuisine libanaise a ses spécificités comme par exemple l'utilisation du sumac, une épice que je n'ai pas réussi à me procurer d'ailleurs !
La prochaine fois, je le commanderai à étal des épices, on y trouve vraiment de tout !
Mais pour plus d'informations sur la cuisine libanaise, une adresse s'impose : SAHTEN ! ( bon appétit en libanais), un site crée par Salwa une libanaise bien sûr. N'hésitez pas à lui demander conseil, elle vous répondra très gentiment, ce qu'elle a fait pour moi.
Si vous cliquez sur les énoncés du menu, vous trouverez la plupart des recettes; presque toutes viennent du blog Sahten.

Pour le poisson, j'ai simplifié un peu : J'ai posé des filets d'églefin dans un plat à four, je les ai recouverts d'oignon haché finement et d'un filet d'huile d'olive et cinq minutes avant la fin de la cuisson j'ai ajouté une couche de tarator :

Tarator :

  • 4 cuill à soupe de tahiné ( pâte de sésame en vente dans les magasins bio )
  • 10 cl de jus de citron
  • 1/2 cuill à café de sel
  • 2 gousses d’ail ou plus selon votre goût

Mélanger en ajoutant un peu d'eau.

Et maintenant, les photos :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
mon pain libanais avait bien gonflé dans le four, il était creux comme il se doit, je l'ai mis dans ma salade fattouche.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA         J'avais acheté du pain arabe en plus
OLYMPUS DIGITAL CAMERA         taboulé libanais ( au boulgour ) avec beaucoup de persil plat et de menthe ( normalement on met un peu moins de boulgour...)
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
hummous ( purée de pois chiche )
OLYMPUS DIGITAL CAMERA         caviar d'aubergine
OLYMPUS DIGITAL CAMERA         chich taouk
OLYMPUS DIGITAL CAMERA         fatayers
Malheureusement, j'avais raté les cigares au fromage, la farce s'était échappée, mais tout le reste était excellent. Mes invités ont pris de tout sauf les végétariens mais je crois qu'ils étaient rassasiés. J'avais fait un bon dessert au chocolat que je vous présenterai la prochaine fois.

mercredi, 10 septembre 2008

Zaalouk ( aubergines à la marocaine )

Une délicieuse recette qui vous fera voyager au pays des épices...

zaalouk3.bmp


J'avais fait cette recette de mémoire après l'avoir vue à la télé, mais depuis j'ai lu le billet de Floso et j'ai complété la recette en ajoutant du jus de citron qui apporte certainement un parfum supplémentaire !

  • 3aubergines
  • 3 petites tomates
  • persil plat
  • 1 petit bouquet de coriandre
  • 1 gousse d'ail
  • 1 filet de jus de citron
  • 1 cuillère à café rase de cumin en poudre ( ou de raz el hanout )
  • 1 cuillère à café rase de paprika
  • un peu de piment

Peler en partie les aubergines. Les couper en gros dés et les cuire à la vapeur ( 5 minutes à l’autocuiseur ). Faire chauffer légèrement un peu d’huile d’olive avec l’ail haché et le cumin. Ajouter les tomates coupées en morceaux, les aubergines, le citron, le persil et la coriandre hachés, les épices. Laisser mijoter à feu doux tout en remuant. Il faut que la sauce s’évapore un peu. Servir chaud ou froid.

dimanche, 7 septembre 2008

Le pâtisson, ça se mange ?

Ce mystérieux légume de la famille des cucurbitacées est-il aussi bon que beau ?

Une amie m'a donné ce pâtisson qu'elle a cueilli dans son jardin. Je n'en avais jamais mangé. Je le trouve très décoratif !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Encore appelé artichaut d'Israël, le pâtisson tire son nom d'un mot provençal désignant un gâteau sorti d'un moule à festons.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voici ma recette :

Pour 4 :

  • 1 pâtisson
  • 3 pommes de terre
  • 50 cl de sauce béchamel
  • gruyère râpé

Eplucher le pâtisson et ôter les graines et le centre qui est un peu fibreux. Eplucher les pommes de terres. Les couper ainsi que le pâtisson, en gros dés. Faire cuire à l’eau salée. Egoutter.

Disposer le tout dans un plat à gratin. Faire une sauce béchamel. Ajouter du sel, du poivre, la noix de muscade. Verser sur les légumes et saupoudrer de gruyère râpé. Cuire 30mn au four à 180°C.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bilan : j'ai été un peu déçue, le goût d'artichaut n'était pas très prononcé. Je pense que le pâtisson serait bon en association avec d'autres légumes....peut-être avez-vous des idées ?

- page 2 de 4 -