La cuisine de Rosine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, 5 septembre 2008

Haricots coco en estouffat

La région de Paimpol en Bretagne est bien connue pour son haricot demi-sec, le Coco de Paimpol qui bénéficie même d'une AOC mais on peut trouver sur les marchés d'autres variétés de haricots coco, de juillet à octobre...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour 4 :

  • 500 g de haricots coco
  • 2 tomates
  • 1 poivron
  • 1 carotte
  • 1 oignon
  • thym
  • laurier
  • une gousse d'ail


Faire doucement revenir au beurre dans une cocotte l’oignon émincé et arroser d’1/4 de litre de bouillon ou d’eau. Porter à ébullition, ajouter l’ail, les aromates, les tomates, la carotte et le poivron coupés en morceaux. Verser les haricots écossés et lavés. Saler, poivrer , ajuster la quantité de liquide si besoin de façon à ce que les haricots soient couverts. Laisser cuire 40 à 45 minutes à petits bouillons ( pour éviter que les cocos éclatent ). En fin de cuisson, le jus doit avoir réduit et les haricots doivent être tendres.

NB : Les haricots cocos sont des haricots vendus avec les cosses ; ils sont demi-secs, c’est pourquoi il est inutile de les faire tremper.

vendredi, 29 août 2008

Crumble de légumes au parmesan

La saveur et le croustillant des sablés au parmesan sur un lit de légumes du soleil...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour 2 :

  • 50 g de parmesan ou de grana padano
  • 50 g de beurre
  • 50 g de farine
  • un reste de légumes poêlés ou de ratatouille
  • éventuellement un peu de semoule ou de quinoa ( déjà cuits )


Malaxer du bout des doigts le beurre, le parmesan râpé et la farine ( un peu de poivre ou de piment d' Espelette ). Il est possible de le faire au robot. Dans ce cas, si on utilise une lame qui hache, on peut même mettre le parmesan en petits morceaux sans le râper. Quand de gros grumeaux se forment, arrêter le robot.
Répartir le quinoa cuit au fond du plat à gratin. Il absorbera le jus des légumes. Recouvrir de légumes puis de crumble. Faire cuire 20 minutes environ à 180°.
C'est délicieux et pratique pour utiliser les restes !

mercredi, 16 juillet 2008

Quasi de veau en croûte de pistaches

Une façon assez originale de cuisiner le veau, qui saura plaire à vos invités...

  • 1 morceau de veau de 600 g ( quasi ou filet )
  • 6 tranches fines de poitrine fumée
  • 30 g de pistaches crues non salées
  • 30 g d'amandes entières
  • 4 échalotes
  • moutarde fine
  • ficelle de cuisine


Préchauffer le four à 200°C. Peler les échalotes. Hacher les pistaches et les amandes au robot pas trop finement (une partie est réduite en poudre mais il reste des morceaux. Badigeonner le morceau de veau avec la moutarde et le rouler dans le mélange pistaches/amandes pour qu'il soit recouvert entièrement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Barder le rôti avec la poitrine et ficeler.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mettre le rôti dans un plat allant au four ; parsemer de noisettes de beurre et d’échalotes, enfourner pour environ 40 mn.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Pour un résultat parfait, prévoir une viande de qualité ( veau élevé sous la mère ). Ce rôti n'est pas gras, il est possible de le servir avec une sauce à la moutarde ou autre. Je l'ai accompagné d'une purée de carottes à la coriandre.

mercredi, 25 juin 2008

Couscous végétarien aux légumes nouveaux et aux fruits secs

Ce couscous n'a pas vraiment le même goût que le couscous traditionnel car il ne comporte que des légumes de saison, mais il est excellent !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour 4 :

  • 2 jeunes carottes
  • 2 navets nouveaux
  • 2 oignons nouveaux
  • 2 courgettes
  • 2 petites branches de céleri
  • 250 g de semoule
  • 50 g de raisins ou d'abricots secs
  • 50 g d’amandes effilées
  • 1 c. à c de ras-el-hanout
  • harissa
  • beurre
  • 120 g de pois chiches en conserve

Laver les légumes, éplucher les carottes, les oignons et les navets. Couper tous les légumes en morceaux. Les faire revenir dans le beurre. Saupoudrer de ras-el-hanout ( on peut le remplacer par du cumin et un peu de cannelle ). Ajouter les raisins , mouiller à hauteur. Faire cuire dix minutes, rajouter les pois chiches et laisser mijoter encore cinq minutes. Faire cuire la semoule selon les indications du paquet. La mélanger à la fourchette avec le beurre restant et la servir avec les légumes. Proposer la harissa à part. Servir avec les amandes grillées.

mardi, 13 mai 2008

Axoa ( spécialité basque )

La dernière fois, je vous ai présenté mes petits sablés au piment d'Espelette, je continue sur ma lancée avec cette spécialité du pays Basque.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

remarque : sur la photo, vous voyez le plat en début de cuisson.

  • 700 g d'épaule de veau ( hachée gros par le boucher ou coupée en petits cubes )
  • 8 beaux piments verts doux ( on peut les remplacer par trois gros poivrons verts et un rouge )
  • 2 oignons
  • 2 gousses d'ail finement haché
  • 2 cuillères à café de piment d'Espelette (piment peu piquant et parfumé)

Dans une cocotte, faire revenir les oignons hachés, l'ail puis les piments coupés. Dans une poêle, saisir la viande jusqu'à ce qu'elle soit dorée puis l’ajouter au contenu de la cocotte avec un petit verre d’eau ou de bouillon et laisser mijoter à couvert à petit feu pendant 45 minutes environ. Une dizaine de minutes avant la fin de la cuisson ôter le couvercle pour que le jus accumulé s'évapore. Accompagner ce plat de pommes de terre bouillies ou sautées.

Ce plat délicieux n'est pas très gras, le goût du piment y est discret. On peut le faire à l'avance et le réchauffer. Tout savoir sur le piment d'Espelette

vendredi, 2 mai 2008

Spätzle à la choucroute

Vous connaissez la pasta italienne, les pâtes chinoises, les ravioles du dauphiné, mais peut-être n'avez vous encore jamais goûté ces pâtes d'origine souabe, fréquentes sur les tables bavaroises et bien connues aussi en Alsace...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Marie-Claire dans son blog du miel et du sel nous évoque le souvenir d'une belle amitié franco-allemande qui fut pour elle l'occasion de découvrir les späzle, c'est ICI.
Ce billet m'a émue car j'ai moi aussi découvert cette recette grâce à mon amie allemande, Leili qui habite maintenant Berlin et dont j'ai déjà donné la recette du Käsekuchen (gâteau au fromage blanc ).

La pâte à spaezle ne s'étale pas au rouleau, elle est très molle et nécessite l'utilisation du fameux rabot, introuvable en France, je crois :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Vous voyez, cela ressemble à une râpe. Après avoir versé la pâte dans le petit récipient du dessus, on exerce un mouvement de va et vient et la pâte tombe dans la casserole d'eau bouillante.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
J'ai pris la recette du carton d'emballage de l'engin: OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Mélanger la farine, les oeufs et le sel jusqu'à obtention d'une pâte lisse; Ajouter l'eau, un peu plus ou un peu moins selon la qualité de la farine. Battre au batteur électrique en utilisant les crochets à pétrir. ( à défaut à la main ) jusqu'à ce qu'elle fasse des bulles.
Mais je crois que les bonnes proportions sont celles données par Marie-Claire: un oeuf pour 100 g de farine et dans ce cas il faut moins d'eau : on peut la mettre petit à petit jusqu'à la consistance désirée.
Après avoir fait tomber la pâte dans l'eau frémissante, retirer les spaetzle avec une écumoire dès qu'elles remontent à la surface. Les passer sous l'eau fraîche. Généralement on les fait réchauffer à la poele dans du beurre. En Bavière on prend du beurre clarifié que l'on peut acheter au supermarché. On sert avec des oignons rissolés.
Ou alors comme je l'ai fait. Dans un plat gratin, étaler une couche de pâtes, une couche de choucroute cuite ( on peut utiliser un reste ), une couche de pâtes une couche de fromage râpé. Faire gratiner.
Excellent et roboratif pour affronter les rigueurs de l'hiver !

dimanche, 20 avril 2008

Mousse de céleri-rave

Une autre façon de manger du céleri ...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour 4 personnes:

  • 700 g de céleri-rave
  • 3 œufs
  • 1 bouquet de persil ( ou ciboulette )
  • 30 g de beurre


Eplucher le céleri, le couper en gros morceaux. Les mettre dans une casserole d’eau salée, porter à ébullition et faire cuire 10 mn à feu doux. Egoutter.

Passer le céleri à la moulinette, ajouter la ciboulette hachée.

Préchauffer le four à 200°C (thermostat 7). Battre les jaunes d’œufs à la fourchette, les ajouter au céleri, en mélangeant bien. Battre les blancs en neige légèrement salés, les incorporer délicatement au premier mélange.

Beurrer 4 ou 5 ramequins, y verser la préparation, bien égaliser la surface à la fourchette. Mettre 1 à 2 cm d’eau froide dans la lèche-frite du four, y placer les flans ; faire cuire à 180° pendant 30 mn.
Ces timbales accompagnent à merveille le poisson mais on peut aussi les servir avec des tournedos au roquefort par exemple.

dimanche, 23 mars 2008

Stoemp aux trois légumes

Le stoemp est aux Belges ce que la purée est aux français et le "mash" aux Britanniques; il associe souvent plusieurs légumes à des pommes de terre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Pour 4 :

  • 500g de carottes
  • 500g de pommes de terre
  • persil
  • 300 g de céleri rave
  • 50g de beurre salé

Couper les carottes en rondelles, les pommes de terre et le céleri en petits morceaux. Les cuire 10 minutes à l’autocuiseur. Ensuite, les écraser au presse - purée ou les passer au moulin à légumes, mais ne surtout pas les mixer! Ajouter le beurre et le persil haché. Saler et poivrer. Mélanger et servir bien chaud.

On peut aussi utiliser d'autres légumes comme des poireaux, des endives, du chou...
Le stoemp ( prononcer stoump ) peut accompagner différentes viandes ou poissons, et vous pouvez lui donner une jolie présentation comme sur le blog Tout un régal.

mardi, 26 février 2008

Moussaka végétarienne

Je n'ai pas coutume de cuisiner les aubergines hors saison, mais comme j'avais besoin d'une recette végétarienne, je me suis laissée tenter ! OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ingrédients (pour 4 à 5 personnes) :

  • 2 aubergines moyennes
  • 500 g de pommes de terre à chair ferme
  • 3 gousses d'ail hachées
  • Thym frais
  • 100 g d'emmenthal râpé
  • 200 g de brousse
  • 2 œufs
  • 20 cl de crème fraîche liquide
  • Beurre pour le moule
  • Huile d'olive

Préchauffer le four à 180°C. Couper les aubergines en tranches dans la longueur, les saupoudrer de sel. Les laisser dégorger 15 minutes dans une passoire avant de les faire dorer à la poêle en plusieurs fois, dans 4 cuillères à soupe d'huile d'olive.

Peler les pommes de terre et les couper en tranches. Dans un saladier, mélanger la brousse ( j’ai mélangé du Saint-Morêt avec deux petits suisses car je n’ai pas pensé que j’avais de la feta qui aurait pu faire l’affaire), la crème fraîche et les œufs. Incorporer l'ail haché et un peu de thym effeuillé. Saler et poivrer. Beurrer l'intérieur d'un moule à cake ou d'une terrine en Pyrex. Poser un rectangle de papier sulfurisé huilé. Répartir dessus tout le fromage râpé. Disposer un tiers de la préparation à la brousse, une couche de tranches d'aubergines, une couche de tranches de pommes de terre, puis recommencer les couches en terminant par les pommes de terre. Versez dessus 2 cuillères à soupe d'huile puis enfourner pour 1 h 10.
Laisser tiédir avant de démouler. Décorer de thym frais et servir avec un coulis de tomates.
Source : Maxi cuisine

Remarques :
- J’ai pu le faire dans un moule à cake en Pyrex en divisant les proportions par deux sinon je pense que je n’y serais pas arrivée .

- Si vous la faites dans un plat à gratin, pas la peine de démouler donc vous pouvez mettre le fromage râpé en dernier ( et non au fond ).

- Cette délicieuse moussaka pourrait très bien accompagner un gigot ou des côtes d'agneau.

mercredi, 13 février 2008

Chou rouge aux pommes

Cette recette est excellente pour accompagner le porc, le gibier ou encore le canard ou la pintade.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour 6 :

  • 1 chou rouge
  • 1 oignon
  • 4 pommes
  • 4 baies de genièvre
  • 15 cl d’eau
  • un filet de vinaigre
  • 1 feuille de laurier
  • 1 cuillère à soupe de sucre

Couper le chou-rouge en fines lamelles. Peler et hacher l'oignon. Eplucher les pommes, les couper en quartiers.

Faire fondre le beurre dans un grand faitout en fonte ( je n'ai pas pris celui de la photo ).
Faire dorer l’oignon, ajouter tous les ingrédients. Saler, poivrer. Bien mélanger et laisser cuire à feu doux pendant 2 h en mélangeant de temps en temps.

Le chou est confit et fond dans la bouche !

mercredi, 2 janvier 2008

Risotto aux cèpes, suppli al telefono

La réalisation de ce plat nécessite une attention particulière et il faudra vous armer de patience pour arriver au résultat escompté mais le jeu en vaut la chandelle ! Avec une petite quantité de cèpes, vous pourrez régaler facilement quatre gourmands et s'il vous en reste, le risotto ne supportant pas d'être réchauffé, pourquoi ne pas faire les suppli al telefono ?

Pour 3 ou 4 personnes :

  • 200 g de riz rond italien (type Arborio ou Carnaroli)
  • 250 g de cèpes
  • 1 oignon ou 2 échalotes
  • 60 cl de bouillon de légumes
  • 10 cl de vin blanc
  • 50 g de beurre
  • huile d'olive
  • persil haché
  • 50 g de parmesan
  • 2 cuillères à soupe de crème

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Préparer le bouillon ( je prends un cube de bouillon de légumes bio pour 60 cl d'eau ). Le maintenir au chaud pendant la cuisson du riz.

Nettoyer les champignons et les couper. Faire revenir dans une poêle la moitié des échalotes hachées avec un peu de beurre, ajouter les cèpes et l'ail pressé. Laisser mijoter. D'autre part, faire chauffer l'huile dans une cocotte à fond épais. Y faire revenir l'oignon tout en remuant, sans coloration. Ajouter le riz en mélangeant, remuer pour bien l'enrober jusqu'à ce que les grains soient translucides. Verser le vin. Quand il a été absorbé, ajouter une louche de bouillon. Mélanger sur feu doux jusqu'à ce que que le liquide soit absorbé. Continuer à ajouter le bouillon au fur et à mesure qu'il est absorbé.( il faut compter environ 18 minutes )
A la fin, incorporer la crème, le parmesan râpé, poivrer, ajouter les champignons et le persil haché.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le lendemain...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les croquettes au téléphone !

mercredi, 17 octobre 2007

Légumes de saison rôtis au four et cannelloni végétariens

Deux recettes pour le prix d'une, car la deuxième utilise les restes de la première...


  • 1 morceau de potimarron
  • courgettes
  • panais
  • pommes de terre


Voici une bonne façon assez diététique de manger des légumes. Le panais est un peu plus long à cuire, donc il vaut mieux faire des morceaux plus petits. Ce légume a un petit goût de carotte.

Légumes rôtis :

Eplucher les légumes ( sauf la courgette ). Les couper en morceaux.

Etaler les légumes sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé, verser un filet d'huile d'olive, saler, poivrer. Faire cuire à four chaud ( 210° ), en retournant de temps en temps.
J'avais mis de l'origan frais en branche qui est beaucoup plus parfumé que l'origan séché.

Avec les restes, j'ai eu l'idée de faire des "cannelloni vegetale" ( cannelloni aux légumes ).
J'ai complètement improvisé et le résultat était parfait. A refaire !

Cannelloni aux légumes:

Pour 2 ou 3 personnes :

  • légumes cuits et hachés finement au couteau: courgette, panais, potimarron ( j'ai mis ce que j'avais - la courgette est une des dernières de la saison - mais on peut mettre d'autres légumes comme du chou-fleur ou du brocoli cuits à l'eau )
  • champignons revenus dans du beurre et hachés
  • 200 g de chèvre frais ( pour environ 300 g de légumes cuits, champignons compris)
  • 100 g de crème fraîche allégée
  • basilic
  • 10 cannelloni
  • environ 40 cl de sauce tomate

Ecraser le fromage à la fourchette, le mélanger avec la crème. Lui ajouter les légumes, le basilic, saler, poivrer. Faire cuire les cannelloni 3 minutes à l'eau bouillante. Les remplir de farce. Les poser dans un plat à gratin. verser la sauce tomate et parsemer de parmesan râpé.



Si vous préférez une recette plus classique aux épinards, c'est ici

samedi, 8 septembre 2007

Goulasch Székely ( à la choucroute )

Cette recette porte le nom de l'écrivain hongrois József Székely mais suite à une probable erreur de traduction, il arrive qu'on la trouve sous le nom de goulasch Szegedin, en référence à la ville du même nom.


Pour 6 personnes :

  • 500 g de porc ( palette ou épaule désossée )
  • 500 g de choucroute crue bio au naturel
  • 500 g d’oignons (ou un peu moins )
  • 4 cuillères à soupe de paprika
  • 10 cl de crème
  • cumin ( facultatif )

Couper la viande en gros cubes. La faire revenir dans de l’huile ou du beurre dans une cocotte en fonte de préférence.
Hors du feu, saupoudrer de paprika. Je n'ai pas lésiné sur le paprika, c'était du doux !




Remettre la cocotte sur le feu et ajouter les oignons émincés. Les laisser cuire en remuant de temps en temps. Ajouter la choucroute et mouiller avec un demi-litre d’eau. Saler. Faire cuire à feu doux une heure et demie en surveillant qu’il reste du liquide. Cinq minutes avant de servir, ajouter environ 10 cl de crème fraîche.

Ce plat constitue une excellente façon de préparer la choucroute, il n'est pas trop gras et le paprika s'associe à merveille avec la choucroute !

lundi, 27 août 2007

Gnocchi à la sauge et aux épinards

Une recette réalisée il y a quelque temps et dont j'ai gardé un très bon souvenir !


Pour 4 personnes :

  • 300 g d’épinards frais
  • 125 g de ricotta
  • 1 oeuf
  • 100 g de parmesan fraîchement râpé
  • sauge fraîche
  • 50 g de farine
  • 60 g de beurre

Laver les feuilles d’épinards, les faire cuire dans une casserole d’eau bouillante pendant 5minutes, puis les rafraîchir à l’eau froide. Les égoutter et les hacher grossièrement.
Ajouter aux épinards la ricotta, l’œuf battu, le sel, le poivre, 75g de parmesan râpé et 1c.à soupe de feuilles de sauge finement hachées. Incorporer la farine en remuant et mettre au réfrigérateur pendant 1heure.
Faire des boulettes, environ douze et les rouler dans la farine.
Remplir à moitié la poêle d’eau salée et portez à ébullition. Mettre les gnocchi et les laisser cuire environ 10minutes. Les poser dans un plat, verser le beurre fondu et mettre au four 10 minutes. Les servir sur un lit de jeunes feuilles de saison, saupoudrés de parmesan, de poivre noir et d’herbes fraîches.

Il me semble que j'avais utilisé de la feta et cela a très bien fonctionné ! Et comme vous voyez sur la photo, je les ai servis avec de la sauce tomate.

dimanche, 19 août 2007

Bohémienne

Vous avez des aubergines, mais pas de courgettes ni de poivrons pour faire une ratatouille, alors pourquoi ne pas essayer la Bohémienne ?


Pour 4 :

  • 4 aubergines
  • 4 tomates
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • persil
  • 50 g de gruyère râpé
  • 3 c à soupe d'huile d'olive
  • 1 ou 2 cuillères à soupe de crème légère
  • sel, poivre.

Eplucher les aubergines, les couper en dés, les saupoudrer de gros sel et laisser dégorger 1 h. Faire blondir l'oignon, ajouter les tomates pelées, épépinées, concassées. Rincer les aubergines, les essuyer puis les ajouter avec ail et persil hachés aux tomates. Poivrer, cuire 30 mn à couvert en mélangeant de temps en temps. Quelques minutes avant la fin de la cuisson, goûter et saler éventuellement; verser la crème et remuer. Retirer du feu ajouter le gruyère râpé.

Déguster en écoutant "le bohémien" de Lény Escudero !

Il va mourir le bohémien

Mais, citadins dormez tranquilles !

Sa mort n'est pas sur le chemin

Du centre ville

Il marche dès le premier jour

Parce qu'un arrêt le condamne

S'il s'arrête aujourd'hui

C'est pour rendre son âme

Le bohémien, il va mourir le bohémien

Il va mourir, il est mon frère

Serrant encore dans sa main

Un peu de terre...

vendredi, 20 juillet 2007

Embeurrée de pommes de terre à la berce

Depuis que je fais partie de l'al'terre circuit, je fais sans cesse de nouvelles découvertes : je mange des fleurs, je cuisine les orties, je découvre que l'arroche rouge ne pousse pas seulement en Roumanie, et je sais depuis peu reconnaître la berce !... mais je rencontre aussi des gens qui n'ont pas oublié que la terre est un jardin...pour combien de temps encore ?

Déjà en 1971, Moustaki nous alertait :

Il y avait un jardin

C'est une chanson pour les enfants
Qui naissent et qui vivent entre l'acier
Et le bitume, entre le béton et l'asphalte
Et qui ne sauront peut-être jamais
Que la terre était un jardin

Il y avait un jardin qu'on appelait la terre
Il brillait au soleil comme un fruit défendu
Non ce n'était pas le paradis ni l'enfer
Ni rien de déjà vu ou déjà entendu

Il y avait un jardin, une maison, des arbres
Avec un lit de mousse pour y faire l'amour
Et un petit ruisseau roulant sans une vague
Venait le rafraîchir et poursuivait son cours

Il y avait un jardin grand comme une vallée
On pouvait s'y nourrir à toutes les saisons
Sur la terre brûlante ou sur l'herbe gelée
Et découvrir des fleurs qui n'avaient pas de nom

Il y avait un jardin qu'on appelait la terre
Il était assez grand pour des milliers d'enfants
Il était habité jadis par nos grands-pères
Qui le tenaient eux-mêmes de leur grands-parents

Où est-il ce jardin où nous aurions pu naître
Où nous aurions pu vivre insouciants et nus
Où est cette maison toutes portes ouvertes
Que je cherche encore et que je ne trouve plus
Ecoutez

Voici la berce, le blog Cuisine campagne en a parlé avant moi, c'est ICI.


Et maintenant, la recette :

Embeurrée de pommes de terre à la berce

Pour 4 :

  • 5 grosses pommes de terre
  • 100 g de berce
  • 50 g de beurre
  • sel, poivre

Lavez les pommes de terre et mettez-les dans une grande casserole d'eau avec du gros sel. Portez à ébullition et faites-les cuire environ 30 minutes. Egouttez-les et épluchez-les. Faites cuire la berce pendant un quart d’heure à l’eau bouillante. Hachez- la au couteau. Ecrasez grossièrement les pommes de terre à la fourchette dans un plat creux. Mélangez avec le beurre . Ajoutez la berce hachée. Salez et poivrez. Mélangez bien, couvrez le plat avec une assiette ou un couvercle et conservez au chaud jusqu'au moment de servir. Mangez seul ou avec du poisson, la berce tant un peu acidulée.

lundi, 28 mai 2007

Pommes de terre nouvelles et courgettes rôties au romarin

Une petite recette très rapide car il n'y a rien à éplucher mais la cuisson est un peu longue. Les pommes de terre primeur à la peau très fine sont particulièrement savoureuses cuites de cette façon...


  • Pommes de terre grenaille ou petites pommes de terre nouvelles
  • Courgettes
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre
  • Romarin

Couper les courgettes en tranches. Si les pommes de terre sont très petites, les laisser entières sinon les couper en rondelles sans les éplucher. Les étaler avec les courgettes sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Arroser d’huile d’olive en filet, saler, poivrer et parsemer de romarin. Faire cuire à four chaud ( 210° ) pendant 45 minutes à une heure en retournant les légumes de temps en temps.

Les servir avec de la viande ou un mélange fromage blanc roquefort écrasé ( moitié-moitié )

mardi, 17 avril 2007

Pâté de Pâques ou pâté berrichon

La fête de Pâques est maintenant passée mais ma copine Annie a tenu à me faire goûter une spécialité de sa région : le fameux pâté berrichon. A notre époque, on se réfère aux départements ou aux régions administratives mais heureusement on connaît encore les provinces grâce aux recettes traditionnelles de terroir. Le Berry, se situe entre le bassin parisien et le massif central, au Nord du Limousin. Vous vous souvenez ? Annie m'avait déjà donné la recette de la flognarde !
C'est son mari Gilbert qui a fait la pâte brisée... et aussi les photos !


Annie n'aime pas mettre la main à la pâte ( au sens propre ) mais elle a rédigé la recette :

C'est un pâté qu'on mange pour Pâques dans le Berry, il marque la fin du Carême. Autrefois les ménagères le portaient chez le boulanger pour le faire cuire.



Ingrédients:

  • 300g de chair à saucisse,
  • 300g de farine,
  • 150g de beurre ou de margarine à cuire,
  • 3 oeufs durs,
  • un bouquet de persil,
  • sel, poivre, coriandre en poudre,
  • un jaune d'oeuf pour dorer

C'est une recette facile à faire mais pas facile à expliquer!! j'ai envie de dire: regardez la photo et imaginez l'intérieur du pâté!


Faites une pâte brisée, étalez- la au rouleau à pâtisserie pour faire un grand rectangle. Sur un tiers du rectangle, étalez la chair dans laquelle vous aurez incorporé le persil haché, un peu de sel (pas trop), du poivre et éventuellement un peu de coriandre en poudre. Sur la chair, déposez les oeufs durs coupés en 2. Puis recouvrez avec la pâte et soudez les bords avec un peu d'eau. Faites une cheminée au milieu du pâté puis dorez à l'oeuf. Déposez le pâté sur une tôle que vous aurez recouverte de papier d'alu.Enfournez dans le four préchauffé thermostat 6 et faites cuire 1h. Mangez tiède ou froid avec une salade. Nous, nous aimons le faire la veille et le manger froid le lendemain.

C'est ce que j'ai fait : avec une petite salade, c'était très bon ! On dirait deux petites autos vues de profil ! Et quelle belle assiette en porcelaine de Limoges !



samedi, 3 mars 2007

Waterzooï de poisson à ma façon

Cette spécialité belge se cuisine aussi dans le Nord de la France, en particulier dans la région de Dunkerque. Les professionnels prennent des poissons entiers et utilisent les parures pour confectionner un fumet dans lequel cuiront les morceaux de poissons divers. Après avoir consulté plusieurs livres ( j'ai pu d'ailleurs constater que les index vont rarement au delà de la lettre v ! ), j'ai imaginé cette recette simplifiée et le résultat est excellent !

Pour 4 personnes :

  • 200 g de filet de cabillaud
  • 200 g de pavé de saumon
  • 200 g de lotte
  • 1 blanc de poireau (avec un peu de vert )
  • 1 quart de céleri rave
  • 1 grosse carotte
  • 2 échalotes
  • 1 verre de vin blanc sec
  • thym, laurier, aneth

Couper les légumes en julienne. Faire chauffer une noix de beurre dans une cocotte, ajouter les échalotes hachées sans les laisser brunir, puis la julienne de légumes. Faire suer quelques minutes à feu moyen, ajouter le vin blanc, les herbes et un verre d’eau. Saler, poivrer et couvrir. Laisser mijoter dix minutes. Poser les morceaux de poisson sur les légumes, rajouter un verre d’eau. Faire cuire un quart d’heure à feu doux. Sortir les poissons, filtrer le bouillon. Y ajouter un jaune d’œuf mélangé à deux cuillères de crème. Servir dans des assiettes creuses avec des croûtons.

NB : on met ce qu’on veut comme poisson. Certains poissons sont plus fermes comme la lotte, dans ce cas on les ajoute cinq minutes avant les autres poissons.

samedi, 27 janvier 2007

Papillote de saumon aux champignons et tomates cerises


Aujourd'hui, une recette diététique mais très goûteuse, trouvée sur marmiton.org.

Mes conseils :

  • Prenez des pavés de saumon de bonne qualité, de Norvège par exemple.
  • Nul besoin de matière grasse.
  • En cette saison, les tomates cerises ont un peu plus de goût que les autres et elles ont l'avantage de garder un aspect correct après cuisson, donc ne les remplacez pas par des tomates normales.
  • Les champignons rosés sont préférables aux blancs.
  • Vous pouvez utiliser du basilic surgelé à la place de l'aneth.

- page 3 de 4 -