Une délicieuse spécialité corse vient agrémenter ces tartelettes au chocolat fondant...

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J'ai trouvé sur le marché d' Arras* cette spécialité du nom de Nocciolina di Cervioni ( noisette de Cervione ) ,qui m'a été décrite comme une "tuerie", un nougat aux noisettes et au miel entre deux feuilles d'hostie. Renseignement pris - merci internet - la ville de Cervione en Haute-Corse serait la capitale de la noisette. Ce nougat est semble-t-il très apprécié à Noël.
Si vous en trouvez, n'hésitez pas...même si vous ne faites pas les tartelettes. Voici ce qu'il m'a inspiré :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour 4 tartelettes :

La pâte sablée à l’amande :

  • 100 g de farine
  • 25 g d’amandes en poudre
  • 35 g de sucre en poudre
  • 1/ 2 paquet de sucre vanillé
  • 1 jaune d’œuf
  • 75 g de beurre

Mélanger la farine, les amandes, le sucre. Faire une fontaine et y déposer le beurre coupé en petits morceaux. Amalgamer du bout des doigt pour obtenir un sable. Ajouter le jaune d’œuf et faire une boule. Laisser au réfrigérateur une demi-heure au moins. Couper la boule de pâte en quatre. Aplatir chaque morceau avec la base de la paume de la main ( fraiser ) puis étaler au rouleau pas trop finement en rajoutant un peu de farine. Foncer les moules. Piquer à la fourchette. Faire cuire la pâte à blanc ( poser un rond de papier sur chaque fond et le recouvrir de haricots ). Faire cuire 15 minutes environ à 210°.

La ganache :

  • 150 g de chocolat à pâtisser
  • 15 cl de crème liquide.
  • nougat


Hacher grossièrement le chocolat. Faire bouillir la crème, y verser le chocolat. Attendre une minute, puis remuer au fouet.
Verser dans les fonds de tartelettes démoulés. Laisser refroidir.
Avant de servir, poser les petits morceaux de nougat sur la ganache en les enfonçant légèrement.
Il vaut mieux ne pas le faire d'avance car le nougat à tendance à ramollir.
* en vente ch'est tout bio !