Créé à Vienne, un gâteau mythique qui a fait le tour du monde...

sacher3.jpg

sacher2.jpg

Cette merveille a donné lieu a bien des légendes et suscité bien des controverses.Cependant en recherchant l'origine de ce fameux dessert on apprend qu'on la doit à Franz Sacher. En 1832 le Prince de Metternich commanda un jour un dessert très spécial pour des invités de marque qui étaient de passage à Vienne. Le prince donna des ordres à ses pâtissiers et dit en ces termes : Ne me décevez pas et ne me faites pas honte !Le chef pâtissier du Prince étant malade et au lit, ce fut son jeune apprenti (en 2ème année de pâtissier et déjà prodige), et seulement âgé de 16 ans, Franz Sacher, qui hérita de cette commande. Le jeune apprenti se surpassa et réalisa un gâteau au chocolat qui porte désormais son nom: Depuis lors, la fameuse Sachertorte a fait l' objet d'innombrables recettes. Elle a entraîné, en outre, un procès qui divisa, un moment, Vienne en deux camps, Il s'agissait de savoir qui, de l' hôtel Sacher ou de la pâtisserie Demel, était fondé a qualifier ses Sachertorten d' authentiques ! Le premier invoquait ses liens de famille avec l' inventeur de la pâtisserie, la seconde faisait valoir qu' elle avait acheté les droits l' autorisant à vendre ses Sachertorten comme authentiques et à y inscrire ce mot en chocolat doux-amer. Demel avait passé ce marché avec Edouard Sacher, fils de Franz et dernier représentant de la dynastie Sacher.
( d'aprèswww.2travelandeat.com )

Je ne prétends pas vous donner la recette de l'authentique Sachertorte puisqu'elle est gardée secrète dans le coffre - fort de l'hôtel Sacher; mais le gâteau que j'ai fait ressemble beaucoup à celui que j'ai pu goûter à Vienne, il y a bien longtemps, à savoir une génoise au chocolat assez légère fourrée à la confiture d'abricots et glacée au chocolat. Chez Demel la couche de confiture se trouve sous le glaçage tandis que chez Sacher, elle est au milieu. Pour ne pas faire de jaloux, j'ai mis de la confiture au milieu ET sur le dessus !

Ainsi que le veut la coutume, je l'ai accompagné d'une chantilly non sucrée, comme à Vienne.

Pour le gâteau :

  • 6 oeufs
  • 130 g de beurre mou
  • 130 g de chocolat noir
  • 130 g de farine
  • 150 g de sucre en poudre
  • 250 g de confiture d'abricot

Pour le glaçage :

  • 70 g de chocolat noir
  • 1 càs de sucre glace
  • 30 g de beurre
  • 70 g de crème

Séparer les blancs des jaunes d'œufs.Fouetter les jaunes avec 100 g de sucre en poudre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le beurre ramolli.Faire fondre le chocolat au bain-marie.Incorporer le chocolat fondu aux jaunes d'œufs. Battre les blancs en neige ferme, en incorporant le reste de sucre en fin d'opération. Ajouter alternativement la farine et les blancs d'œufs à la préparation au chocolat. Verser la pâte dans un moule rond beurré et fariné. Faire cuire 60 mn à thermostat 6 (180°C).

Démouler le gâteau. Le couper en deux dans le sens de l'épaisseur. Étaler la confiture. Recouvrir aussi le dessus du gâteau avec de la confiture. Dans une casserole, à feu très doux, faire fondre le chocolat avec les autres ingrédients. Bien mélanger. Poser le gâteau sur une grille, poser un plat en dessous, verser le nappage au centre du gâteau et le laisser s'étaler tout seul, récupérer ce qui s'écoule dans l'assiette avec une spatule et l'utiliser pour masquer les bords.Ne pas toucher le dessus afin de garder un glaçage bien lisse.